Le trader est vraiment très con

Un jour ragaillardi, le lendemain pleurant dans son mouchoir, sans aucune vue large et globale mais rivé à son écran et parlant nerveusement à sa souris, le trader moderne est un modèle très particulier de con.

Car outre le fait de l’être intrinsèquement, il diffuse ses propriétés à ses collègues un peu comme les poux à chaque rentrée scolaire.

Et l’homme politique standard, courageux et visionnaire,  craint cette race de joueurs de casino sans foi ni loi autre que celle de préserver son juteux bonus de fin d’année.

Si on arrive à la fin de l’année d’ailleurs.

Florilège de très loin non exhaustif:

« On n’a rien de vraiment concret à se mettre sous la dent pour se rassurer« , a résumé Yves Marçais, vendeur d’actions chez Global Equities.

Selon Markus Huber, opérateur chez ETX Capital, cette publication a contribué à « exacerber le mouvement de baisse » des marchés

Selon Renault Murail, gérant chez Barclays Bourse, le marché est « inquiet car on table cet après-midi sur des mauvais chiffres aux Etats-Unis, qui iraient dans le sens d’un essoufflement encore plus évident de la reprise économique« .

« La volatilité est certainement moindre sur les marchés actions une séance hésitante à Wall Street hier (mercredi, ndlr) et le fait que beaucoup de questions se posent encore sur l’économie mondiale ont poussé à la prudence les opérateurs en Asie », a commenté Cameron Peacock, analyste chez IG Markets.
Etc …

Et s’ils prenaient de vraies vacances … sans solde évidemment.

Tags: ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire