Merz : le vide sidérant

23 janvier 2010 | par | Pas de commentaire Plus loin

Hans-Rudolf livre aujourd’hui la substantifique moelle de sa non-pensée à 24 Heures. Entre autres sottises supplémentaires, il estime « n’avoir rien à cacher » dans l’affaire UBS-USA …

Sinon, sans doute, sa récurrente incapacité à y comprendre quoi que ce soit et à être un homme politique maitrisant un ou des problèmes.

Quant à sa chère Libye, il nous dit douter de plus en plus de sa volonté de résoudre le problème. Dans une prochaine interview, il ajoutera sans doute que c’est à sa demande que les deux otages ont été enlevés.

Tags: , , ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire