Morano, la délicatesse faite femme

Sa pétulante et jacassante grâce sarkozyenne Nadine Morano ne supporte pas qu’on plaisante sur son garde du corps.

Il est vrai que son corps saint à elle mérite une sorte de protection quasi papale.

Elle qui fait partie de ces élites intouchables qui polluent les castes françaises: et qui le revendique et le montre.

Peu importe qu’elle ajoute ensuite qu’elle « n’en a rien à foutre, mademoiselle » : le sort de ses congénères ne lui chaud pas plus que celui des serfs il y quelques siècles.

Ainsi va donc la démocratie française.

Tags: , ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire