Otages : Doris ridicule

La présidente donne des conférences de presse « soviétiques » dans lesquelles elle annonce d’entrée qu’il n’y aura pas de question.

Plutôt que de lire bêtement en public un texte imbécile sur la classification des documents,  elle ferait mieux d’envoyer un mail, ce serait plus économique.

Quant au fond, si les fuites relèvent du domaine pénal, comme elle le dit, alors il y a plusieurs de ses collègues qui devraient être mis à l’ombre illico sans passer par le START : question de sécurité intérieure nationale, comme elle dirait …

Le grand cirque continue.

Tags: , ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire