Pilote dans l’avion fédéral : pour quel grounding ?

Il en faut du temps à nos braves parlementaires pour réagir face au manque total de coordination et de vista d’un Conseil fédéral à la dérive. On ne va cependant pas crier, puisque ils font enfin les bonnes découvertes avec trois décennies de retard au moins.

Dans le même ordre d’idée, il serait bon que les mêmes parlementaires fassent un peu d’auto-critique et se demandent une fois pour toutes qui les pilote, eux,  dans quelles directions, comment et pour quelles motivations.

Car dans le « porte-container poids lourd volant tant bien que mal » des Chambres fédérales, l’équipage mériterait d’être rapidement mis à la retraite, et pas que pour raison d’âge.

Tags: ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire