Portugal dans les choux

Il aura tenu légèrement plus longtemps que prévu, mais cette fois c’est clair, l’UE va aussi devoir aider (lire, subventionner) le Portugal.

Après la Grèce, et avant …. l’Espagne et la France.

A ce sujet, ne jamais oublier que les seuls responsables sont les financiers et les banquiers privés, qui ont survécu grâce aux « dons » des classes populaires.

Et continuent de s’engraisser en facturant des taux d’intérêt proches de l’usure (7.6 %) à des pays comme le Portugal, alors que l’argent ne leur coûte pratiquement rien en loyer.

C’est d’ailleurs un paradoxe « sympa »: les États (ou/et l’Europe) émettent de la monnaie en grevant les générations futures par un taux incroyablement bas et un amoncellement de liquidités qui n’a plus aucun sens.

Cet argent file dans la poche des banquiers.

Et les mêmes États doivent emprunter du véritable argent en le payant les yeux de la tête … chez ce même banquier.. Cherchez l’erreur !

Tags: ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire