Rappaz à Ecône illico

22 juillet 2010 | par | Pas de commentaire Plus loin

Maintenant qu’Esther a une nouvelle fois changé son fusil d’épaule et prétend s’appuyer sur une décision du TF, faute de réelle justice dans son canton primitif, elle relâche la bride et assigne Rappaz à résidence chez lui parmi ses plants et bouteilles.

Mauvaise idée pour une ministre. En revanche, et puisque ses chères prisons valaisannes sont elles-aussi sous le feu rampant des critiques justifiées, on lui propose d’assigner le chanvrier à résidence à Ecône, dans un confessionnal spécial, sous la garde astucieuse d’un ou deux pères la pudeur dûment munis d’une ceinture de chasteté, la version ecclésiastique du bracelet électronique .

Une telle mesure serait sans doute nettement plus punitive pour l’intéressé qu’un séjour carcéral standard.

Tags: , ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire