Rossellat verdit encore

19 février 2010 | par | 1 commentaire Plus loin

Les subtils membres de la Municipalité de Nyon, sous l’impulsion du petit prince du folk Rossellat, déguisés en tambours et autres trompettes du Very Old Nyon Band, se produiront cet été à l’oeil dans le cadre de Paléo (ils toucheront juste un vieux sandwich et un Rivella Vert à la pause apportés par un beuglant bénévole chevelu) pour essayer de renflouer des caisses communales qu’ils ont si intelligemment vidées en maintenant un taux d’impôt communal de luxe à 60 centimes alors que tout indiquait qu’il ne suffirait pas.

Un comble pour la cité riche de la Côte qui doit prendre des leçons. Mais c’est clair que quand on ne connaît pas la péréquation, entre autres, c’est plus difficile de jouer juste.

Le ménage communal n’est pas simplement de la musique (f)estivale.

Tags: , , ,

Catégorie: Mignardises

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. menfin! dit :

    Mais enfin, pourquoi accusez-vous les membres de la municipalité de Nyon?
    Celle-ci a proposé et défendu tant qu’elle a pu une hausse d’impôts il y a trois ans, entre autre par la voix de Madame Fabienne Freymond Cantone.

    Hausse d’impôts refusée massivement en votation populaire.

    Cette même municipalité propose aujourd’hui à nouveau une hausse d’impôts. Elle n’est pas aussi irresponsable que vous le laissez entendre, mais peut-être un peu impuissante…

Laisser un commentaire