Sarko: la quinquaphonie

30 janvier 2012 | par | Pas de commentaire Plus loin

L’agité du Palais s’est répandu hier soir sur le PAF en 16/9 élargi, muni de son traditionnel pipeau.

Pour annoncer non pas la bonne nouvelle, mais pour virevolter d’un sujet à l’autre, sans queue ni tête, face à des journalistes tétanisés et n’osant pas lui poser les bonnes questions.

Le candidat potentiel n’a convaincu personne, sinon les modestes dorures du Palais qui lui sont si chères.

Complexé, contradictoire, navrant, au fond très bête mais pas vraiment méchant, le sortant a vaguement dressé un bilan d’adieux.

Si la majorité actuelle attendait de son timonier un peu de niaque, le moins qu’on puisse dire c’est que c’est raté.

Même Minc n’y croit plus, c’est dire.

Tags: , ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire