Sexisme stupide du journaliste autos

18 février 2012 | par | 2 commentaires Plus loin

« Vive la Subaru machin chose » s’extasie le dénommé Philippe Clément, plumitif motorisé sinon autorisé du Matin de ce matin.

Et le glossateur subtil de continuer en s’extasiant des déhanchements de la belle sur le train arrière en ces termes:

« Et si, d’aventure, vous souhaitez jouer un peu à «danse avec les flocons», il vous suffit d’envoyer un peu plus de puissance sur le train arrière, pour pouvoir apprécier les déhanchements de la belle. Sympa« .

Outre que ce genre de considération est fondamentalement débile, il démontre une inamovible dépendance du mâle motorisé aux courbes de la femme objet qui de son côté aime à trôner, pour quelques dollars de plus, sur les belles carrosseries.

Tags: , , , ,

Catégorie: Mignardises

Commentaires (2)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Bravo, Monsieur l’universitaire bardé de postgarde!

    Quelle analyse pertinent! Quelle plume acerbe! Quel vitriol corrosif! La critique, quelle qu’elle soit, permet toujours d’avancer, dit-on. Avec votre analyse éclairée, je devrais donc faire des pas de géant… Merci!
    Mais, ne vous en déplaise, Monsieur le pisse-froid bloqué dans son premier degré, au Matin, on ne se prend pas trop au sérieux! Au Matin, on fait de l’info, mais on sait s’amuser. Profiter de la vie qui passe et des possibilités qu’elle nous offre.
    Que je parle de « déhanchement » plutôt que de « survirage » vous déplaît? Tant pis! Je continuerai! Parce que j’aime ça! Et parce que les femmes – qui sont bien autre chose que le triste « objet » que vous décrivez – suscitent, elles aussi de belles émotions, ce n’est pas leur faire injure que d’utiliser une métaphore plus sexy qu’un terme technique élitiste.
    Ca vous chiffonne? Tant pis pour vous! Moi, je continuerai à m’amuser. Et à assumer, en signant de mon nom. Et pas en me planquant courageusement errière un pseudo!

    Bonne fin de semaine et joyeuse continuation!

    ;-P

Leave a Reply