Suzette et l’argent sale

18 décembre 2012 | par | 1 commentaire Plus loin

suzetteSelon la toujours sémillante Suzette Sandoz, qui sévit dans les lourdes colonnes du site lesobservateurs.ch, l’argent de la fraude fiscale ne doit pas être qualifié de sale, car l’évasion fiscale « n’est en fait que l’autodéfense de citoyens menacés de spoliation fiscale par leur Pays (voir l’affaire Depardieu !) qui essaie de rattraper sur le dos des riches une gestion probablement déplorable. »

Étrange conclusion pour une distinguée juriste qui semble passer un peu vite sur le fait que l’évasion qu’elle décrit est juridiquement classifiée comme un délit pénal dans nombre de pays qui entourent la pieuse Suisse ou en sont plus éloignés.

Ne pas le reconnaître, est-ce vraiment bien raisonnable?

Tags: , , , , ,

Catégorie: Mignardises

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Le gardien des libellules dit :

    Quel plaisir que de lire votre description de dame Suzette Sandoz…, vous la décrivez comme une femme qui manifeste une vivacité enjouée, une gaieté pétillante avec un vif désir de plaire, frétillant, fringant.

    Quel compliment perfide alors qu’elle tout le contraire : une coiffure style 1940, très souvent vêtue d’une robe à fleurs mode d’après-guerre elle manipule les auditeurs et/ou téléspectateur il est plus que concevable qu’elle sévisse sur le site des observateurs du sieur Uli Windisch en compagnie de Jean Romain, Adrien de Riedmatten, Mireille Vallette, Francis Richard et nombre d’adepte d’une droite extrêmement musclée telle que souhaitée par le poète, chanteur et accessoirement enseignant Oskar Freysinger un suisse de souche autrichienne qui souffre d’un syndrome d’identité nationale pour ne pas en dire plus.

Laisser un commentaire