Vaud: le candidat idéal a perdu!

18 décembre 2011 | par | 7 commentaires Plus loin

L’inénarrable Voiblet, ci-devant chantre et penseur général de l’UDC Vaud a encore frappé: « Pierre-Yves Rapaz était le candidat idéal » a-t-il annoncé après la défaite de son poulain, enfin poulain, disons demi-sang rupestre Rapaz.

Ainsi s’en va donc l’UDC qui n’a plus de  conseiller d’État romand. Ouf.

Dans une élection complémentaire qu’il ne devait rater que si la désagrégation la rongeait.

Tel est visiblement le cas et on s’en réjouit.

Quant à l’arbitre de football libéral, dont on a toujours dit que le siège était justement éjectable, il ne voit pas encore de basculement à gauche: lui faudra-t-il être aussi éjecté en mars pour comprendre  que sa politique n’est pas suivie et qu’il siffle plutôt mal ?

Tags: , , , ,

Catégorie: Mignardises

Commentaires (7)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Didier Raboud dit :

    Très bien, mais que vient faire cette iconographie scoute associée à la récente élection complémentaire?

    • kalvin dit :

      Le rappel scout fait penser, du moins à moi, au slogan de l’ex-futur conseiller d’Etat UDC qui nous a dit de longues semaines durant, sur ses affiches, « je suis prêt ». Mon petit doigt me dit que le scout l’est toujours, prêt …

  2. Joseph dit :

    Pierre-Yves Rapaz reste le candidat idéal à l’UDC. La presse bien orientée par les caciques de la majorité de gauche lausannoise l’a prétendu blochérien et s’en est gaussé jusqu’à en vômir. Plus UDC-PAI que Rapaz tu fais pas ; grand-père, fils et petit-fils en politique dans le même parti. Vigneron-agriculteur. Accent vaudois de chez nous. L’une ou l’autre rare intervention liée aux étrangers, dictée surtout par le contexte de Bex, lieu difficile en la matière. Sens terrien. Bonhomie vaudoise. Député depuis 12 ans. Chef de groupe UDC. Sait pousser une gueulée quand il le faut. Oui, Rapaz est le candidat idéal.

    Ce que l’inénarrable Voiblet ne dit pas, c’est qu’il n’a savamment rien fait pour lui donner un coup de main. Il a rempli les caisses de la section lausannoise et mis ses hommes partout. Le regretté Mermoud décédé, c’est lui qui est devenu incontournable. De sorte que les pauvres UDC n’auront guère d’autre choix que de présenter le sanglier de Berne au Conseil d’Etat en mars. Il est temps qu’ils se resaisissent! Ses casseroles sont nombreuses. L’aile agrarienne de l’UDC saura-t-elle se révolter et refuser une xième mise sous tutelle bernoise?

    • kalvin dit :

      Pas d’accord sur le côté agrarien de Rapaz. Quant au sanglier Voiblet, il a laissé trop de traces, disons dans le Jura, pour espérer passer. C’est cuit d’avance pour l’UDC VD.

      • Joseph dit :

        Evidemment que vous ne pouvez pas être d’accord… je suis sûr que vous n’avez jamais parlé avec Rapaz !!! C’est mieux de se renseigner directement chez la personne en question sur ses opinions plutôt que de boire bêtement la potion servie par des journaleux orientés.

  3. Joseph dit :

    Et ne confondez pas le Jura avec le Jura bernois svp, c’est impardonnable. La prochaine fois que vous allez à Reconvilier, vous vous ferez luncher par certains si vous dîtes que c’est dans le canton du Jura…

    • kalvin dit :

      Rectificatif: juste, Jura bernois …. navré.
      Pour le reste, Rapaz je l’ai même rencontré … c’est donc une opinion personnelle.

      PS: je préfère lyncher à luncher, tant qu’à faire …

Laisser un commentaire