A genoux, l’évêque

27 janvier 2008 | par | Pas de commentaire Plus loin

action-innocence-fille.jpg

Non mais ça commence sérieusement à devenir complètement fou. Une autre affaire de prêtre pédophile sort à peu près chaque semaine dans la presse, et à chaque fois, l'Eglise a de bonnes explications, nous raconte que selon le droit canon la chose est prescrite, et exerce par ailleurs des pressions sur les victimes pour que surtout cette affaire x ou y ne soit pas révélée dans la presse ou ailleurs, évidemment à chaque fois contre le versement de coquettes sommes qui de toute façon ne peuvent tout simplement ni atténuer ni faire disparaître la douleur et le traumatisme.

A se demander si, au séminaire, on n'insémine pas les futurs prêtres avec tous les composants du vaccin qui garantit qu'ils auront un comportement repréhensible dans ce domaine. Comment se fait-il par ailleurs que le droit canon prévoie ce genre de comportement chez les serviteurs de dieu qui ont épousé la vierge et l'église tout à la fois, dans une ambivalence quasi polygame.
 

La hiérarchie catholique qui dogmatiquement parlant prenait déjà le chaland pour un âne depuis des siècles en distillant son opium-escroquerie de bazar au bon peuple tout en collectant les petits sous qui font les grandes rivières d'or et de pourpre cardinalis se doit impérativement de nettoyer ses écuries des étalons un peu trop fringants et de jouer ouvert. On sait bien qu'elle a en sainte horreur que l'on tire sur elle médiatiquement. Mais il faut reconnaître qu'après les scandales aux USA "réparés" à coup de milliards de dollars, et ailleurs, on ne peut qu'être stupéfait par la quantité d'affaires de pédophilie ecclésiastique qui sortent au grand jour en Suisse.

Quand par ailleurs on sait par expérience qu'un très petit nombre de victimes de ce genre d'actes ose parler, c'est carrément en hordes affamées de sexe qu'il faudra bientôt considérer le prêtre catholique romand et ses congénères. Au lieu de se promener pour inaugurer les chrysanthèmes, que l'évêque à genoux fasse au moins un mea culpa général et surtout qu'il nettoye son clergé.

Et puis du côté de Rome, on pourrait peut-être cesser de croire que le célibat est une bonne chose. Si pour les besoins du maintien dogmatique stupide et inutile du célibat des prêtres on doit passer par des attaques sexuelles pédophiles presque garanties, alors la Congrégation pour la Doctrine de la foi devrait peut-être amender quelque chose quelque part. Mais il faut sans doute attendre que comme à la Pentecôte les flammes de la révélation tombent sur la mitre de ses membres.

Jamais comme ces temps l'Eglise catholique n'avait connu une si grave crise des vocations. Normal. Il faut reconnaître à ceux qui seraient éventuellement tenté par l'expérience que d'entrer dans ce cercle pollué de maniaques sexuels ne doit pas être encourageant.

A visiter aussi, avec un bon recensement d'affaires : l'actualité des grandes sectes

Tags: , , , , , , , ,

Catégorie: Res politica

Laisser un commentaire