Alinghi: defender, mais pour quelle nation ?

alinghi_se_fait_hara_kiri_sa_position_est_fragilisee_face_aux_neo_zelandais_resize_crop320par220.jpg

On accusera le vent, son absence, sa faiblesse et son irrégularité, la loterie, etc. Pour une fois le départ était bon, mais la première grossière erreur s’est produite après 50 secondes de course déjà. Sans parler des autres qui ont suivi.

On n’avait jamais vu depuis 30 ans une telle course, marquée par de telles fautes de navigation. Un gamin faisant du 470 sur le lac Léman ne les auraient pas commises, en tout cas pas la première. La fameuse cellule arrière de nationalité néo-zélandaise d’Alinghi a réussi dans les trois dernières éditions à gagner par 15 manches à zéro.

Et la, soudainement, les admirables tacticiens en sont à deux courses perdues de suite. Pour qui roulent-ils ? pour leur équipe qui les paye à prix d’or et les choyent commes des coqs en pâte, ou pour un pays qu’ils voudraient bien voir regagner la coupe ? La question en tout cas mérite d’être posée de leurs véritables motivations après une catastrophe pareille. Ca n’annonce rien de bon pour la suite.

© crédit photographique EPA | Team New Zealand

 

ADDENDUM DU 29 JUIN APRES LE 3-2 : Ils se sont repris, sans vraiment être géniaux aujourd’hui, jouissant même d’un peu de chance. J’ai dû avoir un instant peut-être de mauvaises pensées, au moment de la rédaction de ce billet.

Tags: ,

Catégorie: Res politica

Laisser un commentaire