Alinghi, le retour à la maison

le_team_alinghi_est_arrive_hier_a_geneve_lmo_article_485.jpg

Dans un ou deux billets précédents, j’avais été un peu méchant à l’égard de l’équipage de Alinghi et notamment de sa cellule arrière, pour des fautes assez grossières commises en régate. Depuis hier, la coupe est de retour à la Nautique de Genève et bien que tout le monde en parle ce matin, force est de constater que ce retour ne doit rien au hasard. Du passionné fortuné au manager remarquable en passant par tous les membres de l’équipe sans exception, y compris bien sûr le chantier naval Décision, en s’attardant quelques instants sur les labos et crânes bien faits de l’EPFL, chapeau, chapeau !!

Cette victoire du Defender, autrement plus difficile à conquérir que la première de 2003, est la victoire de la synergie bien préparée et bien digérée. Pas celle des séminaires aux titres ronflants et aux vertus peu nombreuses, non, celle du terrain et de l’expérience. Cette victoire est aussi celle d’un petit pays qui trop souvent joue petits bras, complexé, bêtement modeste. Il y a certes un équipage muti-national sur le bateau, mais le coeur du projet, sa conception et sa réalisation sont d’essence helvétique, pluri-disciplinaire et pluri-culturelle à souhait, bref un véritable exemple de coexistence voulue et génératrice de progrès.

Il reste à souhaiter que maintenant et mieux qu’en 2003, les autorités helvétiques non pas récupèrent ce succès pour lequel elles n’ont rien fait, mais capitalisent sur sa réalisation et en tirent les conclusions qui s’imposent sur le plan de la formation : le maître mot de l’avenir, l’investissement dans la formation encore, encore et encore plus. Foin de chars de grenadiers supplémentaires, de canons stupides et autres avions qui surveillent mais ne travaillent pas le nuit, doublons encore les crédits pour la recherche. Et les problèmes sociaux résultant du chômage s’apaiseront en conséquence directe et rapide.

 

© crédit photographique Keystone/Le Matin

Tags: , ,

Catégorie: Res politica

Laisser un commentaire