Blocher, fin de partie

6 septembre 2007 | par | 20 commentaires Plus loin

oskar_holenweger.jpgEnfin le commencement de la fin pour Blocher. On n’aura probablement pas à se poser la question de sa réélection en décembre, car il aura sans doute dû quitter la scène avant. On n’a jamais souhaité du mal à quiconque, mais on souhaite avoir des conseillers fédéraux propres. Pour un coup de fil, on a viré Elisabeth Kopp comme une malpropre, puis on a exécuté Ruth Metzler pour faire de la place à l’UDC, auquel tous les autres partis baisaient les pieds, de peur de ne pas voir réélus leur propre ministre.

Celà faisait des mois que dans les chaumières le feu couvait. Blocher est un manipulateur et montre le vrai visage de l’UDC, un parti qui fait fi autant de la démocratie que de l’avis des électeurs et même de celui du collège du Conseil fédéral. Le seul but de cette faction est la conquête du pouvoir pour le pouvoir, et pour ensuite en user à sa guise comme au temps des barons et autres marquis ou porteurs de chemises sombres, c’est à dire dans son seul intérêt et celui de ses amis, surtout banquiers ou ex-banquiers reconnus comme blanchisseurs, toujours innocents mais o combien complaisants.

Le banquier qui aurait bénéficié des largesses procédurales de Blocher, Oskar Holenweger (photo ci contre), s’est fait pincer en Allemagne avec de très étranges documents dans sa serviette. Des notes manuscrites dont la provenance va être analysée avec intérêt, car elles comportent semble-t-il une écriture connue et des initiales tout aussi connues… Ces documents sont en Allemagne, mais vont bien finir par revenir à la surface en Suisse. Le fameux Oskar, en 2003 était encore propriétaire de la banque Tempus (pudiquement fusionnée le 29 mars 2004 dans la M.M. Warburg Bank (Suisse) SA, Zurich), dont les employés de l’Agence de Essen avaient été invités par ce cher Oskar pour un repas de Noël (la veille de son arrestation) à l’Osteria Mamma Leone … ça ne s’invente pas pour un gugusse qui est soupçonné de blanchir l’argent des cartels colombiens depuis des lustres. Le bel Oskar est un peu à l’image de Christoph, il s’est fait tout seul, grimpant tous les échelons de la banque du « simple » employé de commerce qu’il était jusqu’à la direction puis au rang de propriétaire de banque. Belle ascension à la force du poignet et saupoudrée sans doute de quelques narcodollars et autres monnaies utiles.

On va enfin voir si les autorités de ce pays auront la sagesse et le courage de démontrer que l’incarnation personnifiée de l’UDC qu’est Blocher n’est en fait qu’un sinistre bricoleur utilisant les ficelles à sa disposition pour emballer tout le monde. Le spécialiste du paquet cadeau en somme. A part ça vous avez remarqué comme les molosses Ueli Maurer et Caspar Baader, acolytes et gardes du corps UDC de Blocher sont muets: ça leur a coupé la chique, car ils n’auraient jamais pu penser que cette affaire qu’ils connaissent bien filtrerait en ce moment et filtrerait aussi bien, tant mieux.

PS: d’habitude Blocher a réponse à tout, mais hier au soir sur la RSR (à écouter ici), il n’en menait pas large et n’a fourni aucun début d’explication convaincant. Symptomatique d’une nouvelle époque, le Blocher muet.

Tags: , , , , ,

Catégorie: Res politica

Commentaires (20)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. avocette dit :

    avant de mordre la poussière, qui va-t’il encore mordre de ses « blanches » dents ?

  2. Kalvin dit :

    son os Whiskas en corne d’auroch …?

  3. avocette dit :

    ou bien du ron ron au coin du feu où il ne va (peut-être) pas tarder à aller … ach tommes züg !

  4. kalvin dit :

    je ne suis pas sûr qu’il y ait une cheminée là où il devrait finir …

  5. Sugus dit :

    Fin de partie ? Pas si sûr!
    J’espère que tu as raison!

  6. kalvin dit :

    Je pense que oui, il faut prendre des risques dans la vie …

  7. Cher Kalvin,
    Je suis impressionné par votre lucidité et
    votre pertinence. J’écris souvent á Monsieur
    Gattoni sur son blog et toute actualité
    m’intéresse sans parti pris de chapelle.
    Bien à vous.
    GdG

  8. Ben Laden vient de déclarer que la démocratie,
    c’est nul.Il a raison. N’allons pas nous
    réclamer Blocher comme président car il nous
    ressemble tellement? That is the question.
    Bien à vous.
    GdG

  9. Kalvin dit :

    Merci pour ce gentil message, George.

  10. Blocher, fin de partie…

    Monsieur Kalvin,

    Il m’est difficile de commenter votre article
    car je ne peux qu’y adhérer.

    Néanmoins pour ajouter un commentaire, je
    me pose une question. Je crois avoir lu que
    le procureur Roschacher avait engagé dans ses
    bureaux un ex. narco colombien repenti pour
    le protéger. Les mauvaises langues diront
    que c’est par intérêt ou amitié amoureuse ?

    Cela m’interroge et bien à vous.
    GdG

  11. kalvin dit :

    Oui oui, d’après ce que l’on sait ici, le nom de code de l’intéressé serait « Ramos ».. en revanche il est douteux qu’il ait travaillé strictement dans le même bureau que son commanditaire. Ou alors franchement c’est de l’amour aveugle …

  12. george dit :

    Je me demande si dans le scandale Blocher,
    la Suisse profonde, n’est pas en train de
    se caricaturer avec ce psychopathe?

  13. kalvin dit :

    Malheureusement oui, mais on a appris cet après-midi encore qu’une protection policière a dû être organisée autour de Lucrecia Meier-Schatz, présidente de la sous-commission de gestion qui a établi le rapport dénonçant le comportement de Blocher, c’est grave et unique en Suisse.

  14. george dit :

    Faut-il dresser un bûcher pour exorciser Blocher ou un simple coup de pied au cul ferrait l’affaire? Les affaires triangulaires de ce triste sire avec son ami zurichois et un certain Martin, joueur de golf, un sondage du Matin m’interroge. 50% des sondés estiment que Christoph n’a fait que défendre ses intêrets personnels en poussant le procureur à la porte,
    Blocher blanchisseur pour son compte?

  15. kalvin dit :

    HiHi, il n’y a pas de petits profits … et on n’est jamais mieux servi que par soi-même, non ?

  16. george dit :

    Connaissez-vous Oskar le beau savièsan UDC, dit le barde ou le perroquet fou, l’insti. du chevallier Blocher, dit Pouet-Pouet, bref nos éclaireurs et louveteaux, nos enfants de cure, gardiens de notre patrimoine où l’on lave plus blanc qu’ailleurs en français fédéral, ceux qui ont la haine de l’étranger, l’amour et le culte de la médiocrité, de la nullitude, l’arrogance des parvenus, les délires maniaco-dépressifs des pseudos, le désordre bi-polaire borderline des coincés, la paranoïa surréaliste des acteurs, je vous le dis, des artistes à exhiber dans le ring, des phénomènes de foires des gens normaux. De cette hystérie ou chacun pense que l’autre est fou pour se croire normal et ainsi se rassurer, le zoo populaire va encore nous étonner comme le mouton du Petit Prince. Blocher est notre guide, notre sauveur, notre ayatollah que nous allons suivre comme les moutons pour gagner le paradis des Justes et des Vierges. Ainsi ce sera.

  17. goguenard dit :

    Comme vous l’avez constaté, vous vous étiez réjoui un peu vite !

    A part ça, votre texte contient des allégations diffamatoires envers un certain Holenweger. Faut-il vous rappeler que ce monsieur n’a pas été condamné et qu’il existe encore la présomption d’innocence.

    Je crois que je vais lui signaler votre article afin qu’il puisse vous assigner en justice.

  18. kalvin dit :

    D’abord, je ne me réjouis pas que la démocratie fonctionne, je ne trouve cela que normal. Ensuite, je maintiens que la fin de partie est arrivée quel que soit le modus operandi. Enfin, transmettez mon texte à qui vous voulez, il n’est qu’au conditionnel (… qui aurait …[…] … saupoudrée sans doute… et ne fait que relater ce que nous savons à ce jour, l’intéressé en parlant même ouvertement aux médias.

  19. Roger Peytrignet dit :

    Cicéron avait donné la formule, valable pour
    les Avocats et les Politiciens: « plaire, émouvoir, convaincre ». Vous feriez bien de vous inspirer de cette maxime. Blocher en use avec doigté et intelligence. Toute attaque personnelle, dénuée d’argumentaire objectif, est un aveu de faiblesse, un encombrement par le vide. Des Blocher,il en faudrait au moins trois au Conseil Fédéral. Pardon d’être politiquement incorrect…

  20. kalvin dit :

    @ Roger Peytrignet

    Je ne vous trouve pas politiquement incorrect. Votre avis vaut autant que celui de quelqu’un d’autre et je le respecte, sans toutefois le partager.

Laisser un commentaire