Burqa : port obligatoire

Il faut rendre à Blancho ce qui revient à Nicolas : l’été montrant le bout de son nez, la seule tenue désormais acceptable en Helvétie est la burqa. Et pour tous les sexes.

Que meure donc cette horrible tendance à montrer des parcelles de peau blanche, flasque et molle. Ou de peau tannée, fuselée et tentatrice. On veut de la tenue et c’est la raison pour laquelle le voile intégral à fente semble le vêtement le plus approprié.

Primo, c’est léger et l’air circule. On peut donc le brasser en toute impunité. Ensuite, il protège les libertés individuelles puisque seuls les congénères choisis pourront voir plus loin qu’une paire d’yeux. Il protège également contre toute forme de violence et augmente la sécurité. En effet, porter une pétoire sous une burqa est peu pratique.

Autre avantage,  difficile pour les pédophiles catholiques de lire l’âge de leurs futures ex victimes rien que dans les yeux, d’où en résulte arithmétiquement une régression visible de cette foutue marotte. Côté flics et voyous, grand avantage aux voyous, puisque les flics devront porter une burqa d’ordonnance facilement reconnaissable et pas pratique pour  pister l’ennemi.

Les politiciens de leur côté n’en seront que plus crédibles, puisque seul le verbe pourra avoir de l’influence sur le concitoyen, tout geste étant désormais interdit ou de fait non visible sur l’écran médiatique. On ne verra plus Freysinger faire des mimiques, synonyme de libération manifeste des foules.

La canine de l’UDC de base disparaîtra aussi derrière ce voile pudique. Et finalement, le mâle devra remettre ses sens sur l’aiguisoir, puisque c’est uniquement grâce à eux qu’il pourra retrouver sa femelle.

En plus, quoi de plus égalitaire qu’une société dans laquelle tout le monde porte le même habit ? ce ne sont pas les tenants anglo-saxons de l’uniforme à l’école qui contrediront ce point de vue.

Après de longues réflexions, on pourrait peut-être imaginer quelques exceptions au principe du port obligatoire : une pour Sarko, il est trop petit, une pour Obama, il est trop foncé, une pour Kadhafi, qui devra se vêtir de peaux de bêtes uniquement, et une pour le pape, autorisé à faire un simple trou dans sa tiare. Une exception temporaire pour Federer et Nadal semble aussi opportune.

Pour le reste, la règle de base entre en vigueur immédiatement.

PS: le modèle pour Kevin Grangier comporte un entonnoir inversé muni d’un bouchon, pour éviter que ses miraculeuses paroles et admirables concepts ne dépassent la grille de sa burqa.

Tags: , ,

Catégorie: A la Une, Res politica

Laisser un commentaire