Bush l’a payé combien ?

1 septembre 2007 | par | 2 commentaires Plus loin

sadr.jpgEtrangement et sans véritable raison apparente, le chef religieux Moqtada al-Sadr dont la tête était encore récemment mise à prix, a ordonné ce dernier mercredi à son armée du Mahdi, la plus puissante milice chiite irakienne, de cesser sine die et pour une première période de six mois, ses attaques contre les extrémistes sunnites en Irak.

Et l’administration Bush de se fendre de différents communiqués laudatifs dont l’un d’eux dit ceci: « Si les ordres de Sadr sont respectés, cela permettra aux forces de la Coalition et aux forces irakiennes de se concentrer sur Al-Qaida en Irak et sur la protection de la population irakienne« . C’est fou comme on passe vite du statut de terroriste dont la tête est mise à prix à celle d’un chef religieux responsable dont on loue les décisions.

Loin de nous l’idée de trouver que cette trêve est inutile et sans bons côtés. Mais quand même, les USA nous ont tellement habitués à manipuler la totalité des marionnettes qu’ils font et défont que là à nouveau, il est plus que permis de s’interroger sur qui paye quoi combien et pourquoi.

Bush et son administration ont absolument besoin de trouver le moyen de se sortir du bourbier irakien qu’ils ont créé, et caressent aussi en sous-main l’idée d’intervenir en Iran, un bastion chiite si l’en est. Moqtada al-Sadr serait-il tout à coup devenu un relais utile dans les préparatifs des USA contre l’Iran ? tout se paye, chacun le sait, même au nom d’Allah et sans intérêt s’il le faut, pourvu que le prix du principal soit alléchant en lui-même.

Oussama va finir par demander sa naturalisation américaine et une green card ….

Tags: , , , , , ,

Catégorie: Res politica

Commentaires (2)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Rires, j’adore l’idée d’une green card pour Oussama !

  2. george dit :

    Comme Kadhafi ou tout chef de clan, le business
    est la principale activité et raison d’être des gens comme Sadr, religieux ou pas. Faire la guerre, c’est faire de l’argent depuis toujours. Souvenez-vous des croisés au Moyen-Age, de Saint-Louis. Sadr connait sa valeur. Busch pourrait en faire un président et pour cela, il faut rester en vie. Le sort de Ben Laden n’est pas très enviable caché sous sa tente, même si il ne risque rien, sa prison garantie par les ricains. Mieux vaut un dieu vivant que mort, vous connaissez l’histoire du Christ ou du Che… Le pouvoir était monté à la tête de Sadam en oubliant le business, ce qui l’a perdu. Sadr est plus rusé et il sait que sa bonne heure est arrivée. Je lui souhaite une longue vie en bel hypocrite que je suis et pour les dollars, il suffit de demander et de payer l’encre. C’est beau d’être riche, on peut jouer aux soldats de plomb pour de vrai. Merci Busch.

Laisser un commentaire