Couacs judiciaires vaudois monumentaux (2)

31 octobre 2007 | par | 8 commentaires Plus loin

 

 

A quelques heures du dénouement de cette affaire, on n'a aucune nouvelle positive. On verra donc demain ce qui se passe.

Ce qui est frappant aussi est que ce billet n'a provoqué aucune, mais strictement aucune réaction ni commentaire. Personnellement je trouve ceci bien décevant.

Tags: , , , ,

Catégorie: Res politica

Commentaires (8)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Nicanor Bonich, citoyen dit :

    Oui.
    Je suis toute a fait d’accord avec vous.
    Mais, vous savez, je pense que le problème n’est pas l’indifférence, mais le sentiment d’avoir une juste et bonne justice.
    La grande majorité de personnes ne croient pas qu’une telle chose puisse arriver ici, en Suisse.
    Ils simplement n’arrivent pas à croire que ça puisse arriver.
    Par exemple, j’ai offris aux journalistes l’enregistrement où c’est possible d’écouter la Police Fédéral en me disant que « n’importe qui peut rentrer dans le palace de la Police Fédéral en Berne et faire des appels sans être contrôlé »…..croyez vous que quelqu’un a été intéressé en l’avoir? Non…..

  2. Michelle dit :

    Je n’ai pas réagi sur ton blog, mais je publie ton fil RSS, histoire de lui donner un peu plus d’audience 😉
    Est-ce que les Juges lisent les blogs? Pas tous les Juges, ceux du district de la Côte, dont les méthodes ne semblent pas très orthodoxes…

  3. kalvin dit :

    Merci Michelle, je ne sais pas s’ils lisent les blogs, mais ce que je sais c’est qu’ils les liront quand leurs noms seront bêtement étalés dedans en toutes lettres avec leurs hauts faits de guerre ….

  4. zozieau dit :

    Franchement, que voulais-tu qu’on te dise ?
    J’ai de la peine avec ce genre d’histoires; ça me fait trop penser à Appel au Peuple. Et j’aime avoir tous les sons de cloche.
    Et quid de l’ASLOCA vu qu’il s’agit d’une affaire de bail ?

  5. Tiouk dit :

    Franchement, mon impression est que les dysfonctionnements ne viennent ni des hommes qui rendent la Justice ni de la Justice en elle-même mais bien des justiciables qui sont trop bercés dans leurs illusions du « j’ai droit à ». Monsieur Bonich et sa lecture bien personnelle des textes de loi en est le plus flagrant exemple. :o)

    Combien de fois faudra-t-il en outre par exemple leur rappeler que s’ils ne paient pas l’avance de frais, ils seront déchus du droit de répondre, que prendre un avocat n’est pas la garantie absolue que celui-ci connaitra l’ensemble des règles applicables au différend, que le Juge civil ne relève pas d’office toutes les règles de droit, qu’il y a un moment précis pour soulever des exceptions, etc etc etc en d’autres termes que comme partout, il y a des règles et que pleurer (même en public) pour obtenir des passe-droits n’est jamais LA solution.

    Pourquoi ce ton ? parce que je suis le voisin d’une des cibles d’appel au peuple et que j’en ai « soupé » de leurs prétendues manifestations « démocratique et citoyenne » !

    :o))

  6. Nicanor Bonich, citoyen dit :

    Monsieur « Tiouk »:
    Peut être vous avez raison.
    Peut être demander justice est trop.
    Mais, vous savez, je n’ai pas d’amis ou voisins qui pleurent pour moi d’une maniére lâche comme vous le faissiez. Donc, je me vois obligé à « pleurer » moi même. De la maniére totalement antidemocratique et contre le droit établi comme je le faise, bien sûr, c’est à dire:
    1) En m’identifiant avec tous mes dates personnelles, pour permettre aux « pauvres voisins calomniés » par mon indélicate personne de déposer plainte pour diffamation contre moi.
    2) En prennant TOUTE la responsabilité pour mes paroles, sans envoyer AUTRES personnes à critiquer ou « pleurer » de maniére ANONYME.

  7. Marantz dit :

    Je viens seulement de prendre connaissance des faits. Que s’est-il passé en définitive? Vu mon scepticisme fondé sur des faits quant à la fiabilité et l’efficacité des instances judiciaires et ma conviction qu’il est indispensable de tout vérifier soi-même en permanence, cette histoire fantasmagorique ne me surprend hélas pas trop.

  8. Marantz dit :

    Curieux en effet: chaque fois que j’y mets les pieds, l’huissier me demande carte d’identité/carte de presse et vérifie si je figure sur la liste des invités à la manif du jour.

Laisser un commentaire