CSS : le mensonge tactique

21 avril 2009 | par | 9 commentaires Plus loin

On apprend aujourd’hui que grâce à une gestion calamiteuse mais aussi de façon pas très subtile, le groupe d’assurances CSS a réussi (une performance …) à faire une petite perte durant l’exercice 2008. Étrange coïncidence, en pleines discussions sur le système de santé, voici des assureurs qui transforment donc leurs juteux résultats en pertes comptables éhontées pour mieux pouvoir pleurer dans les bras de leur saint sauveur usuel, Pascal le magnifique.

Car un peu à l’image de la multiplication des pains, les assureurs multiplient les mensonges, même techniques, pour justfier leurs pertes. Ainsi les braves gestionnaires de la CSS évoquent-ils les marchés financiers secoués en 2008 comme excuse première (on doit leur concéder ce point …difficilement contestable tout en admettant qu’auparavant ils s’en sont gavés avec les autres) mais nous racontent aussi que cette perte est due « à la diminution forcée des réserves« .

Dans les séries comiques les plus connues, les assureurs ne feraient pas mauvaise figure avec pareille excuse, car justement, quand on diminue ses réserves, on augmente son profit ou on compense une perte d’exploitation, mais on n’influence pas le résultat opérationnel de l’exercice. On veut donc nous prendre pour de vulgaires benêts du côté de la CSS.

Ceci dit, il fallait que ces marchands immoraux de santé trouvent une raison à consonance politique pour contrecarrer la guerre que leur font certains ministres cantonaux des finances qui estiment à raison que la hauteur de leurs réserves est insensée et illégale.

Quand on ne veut pas réussir à montrer un profit, la chose n’est pas bien difficile techniquement. Mais rassurons donc « le bon peuple », la banqueroute ne guette pas plus CSS que les fabricants de chocolat.

En revanche, il est vrai que pour augmenter son profit, il faut parfois couper dans les coûts. On nous raconte volontiers du côté des assurances que les coûts administratifs sont limés au maximum … la preuve est donc faite aujourd’hui que tel n’est pas le cas, ce qu’on savait déjà.

Les conditions de travail dans ces institutions n’ont que très peu évolué depuis quelques lustres: le luxe y est de rigueur, si on ose dire, même s’il n’est pas forcément ostentatoire.

Car les assureurs ont des pratiques similaires à celles de certains banquiers s’agissant de rémunérer des portefeuilles « exportés » de la concurrence ou pour choyer au moyen d’avantages peu taxés certains de leurs collaborateurs.

Les grands groupes d’assurance procèdent dans une opacité absolue : leur contrôle démocratique et technique n’est tout simplement pas possible, car ils noient le poisson comme peu d’acteurs économiques osent le faire … ils n’ont d’ailleurs formellement souvent pas d’actionnaires mais de simples sociétaires déprimés.

Avant donc de pleurer avec ceux qui font des pertes, il faut exiger que ces utilisateurs rapaces de l’argent public pour un bien qui ne devrait pas être commercialisable, la santé, fassent un aggiornamento total vers la transparence.

Quand ils répondront enfin simplement à certaines questions qu’ils évitent à l’envi, peut-être redeviendront-ils crédibles. En l’état toutefois, ils sont ridicules et personne ne peut sérieusement croire une minute que ce qu’ils racontent aux médias béats et simplistes pour être retranscrit au peuple revête une once de vérité.

Tags: , , , , , ,

Catégorie: Res politica

Commentaires (9)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Nous vivons dans le mensonge, sport favori de nos banquiers. Apocalypse now, l’Iran et son Président Mahmoud ne mentent pas. L’Etat juif d’Israel est raciste et responsable d’un génocide, la Brunschwig se méprend, défend sa paroisse avec hypocrisie, ce qui ne va qu’aviver le feu, au lieu de garder un profil bas. Comme d’habitude l’ONU se gargarise de bonnes intentions comme la Calmy pendant que le pataud Couchepanier roupille. Miaou, miaou.

  2. Suite. Nous sommes tous des laches, Darius, Renaud, de ne pas dénoncer l’inacceptable, l’insupportable. Toujours l’arrogance des enfants d’Israel pour nous faire croire qu’ils sont des incompris, alors qu’ils massacrent des innocents. Fini notre angélisme avec des crapules. Il faut éradiquer le Mal, car le Diable n’est pas celui qu’on croit. Les experts anonymes, qui ne sont que des fumistes, des journalistes en manque de sensation, ne trompent personne, c’est lamentable. Ahmadinejad n’est pas haineux, voix du monde arabe, il attend comme nous le Messie, une coïncidence troublante. Pour moi les Cavaliers de l’Apocalypse sont déjà parmi nous et au lieu de l’épée, ils ont un Taser, arme létale avec l’accord de Mme de Quattro. On l’avait dit, le futur de l’Homme, c’est la Femme. Personnellement, j’ai des doutes, comme feu Raymond Devos. Les féminoïdes masculins-féminins sont une plaie, comme les sauterelles d’Egypte. Le gouvernement anti-arabe d’Israel, doit disparaître, même par la force, tout comme le colonialisme des territoires occupés et son esclavage. Ne nous voilons pas la face, comme nos politiques et nos médias. Israel l’a cherché et ils l’auront, faisons taire ces hystériques et renvoyons les poules mouillées caquetter entre elles dans leur enclos.

  3. Suite et fin. C’est la mère qui donne la race juive. La circoncision n’est pas un signe de reconnaissance. Cela se pratique chez tous les peuples sémitiques, comme les arabes, cousins des juifs. En 1948, les envahisseurs juis d’Europe se sont auto-proclamés chez eux, alors que les vrais habitants n’avaient rien demandé. On l’oublie. Abatardis, ces nouveaux juifs, venus d’ailleurs, sont arrivés pour s’accaparer les terres palestiniennes sans aucun scrupule. Ils ne cessent de chercher querelle à la moindre occasion et criant au martyr.Provoquerm humilier, telle est leur stratégie et pourtant les arabes ne sont pas responsables de la Shoah, mais les européens, tels que Hitler, Pétain, Mussolini, Pie XII. Cessons d’écrire des imbécilités. Le peuple juif n’existe que contre, dégénéré par des mariages consanguins. Et en dernier, leur bombe atomique ne fait peur à personne et si un jour le rouleau compresseur de millions de musulmans passera par Israel, la boucle sera bouclée à jamais. En attendant les iraniens peuvent partir à la chasse aux juifs dans le monde et on laissera faire car y en a marre des emmerdeurs.

  4. olivier melet dit :

    En ‘lisant’ entre les lignes les propos de Claude Ruey (VRP de santé suisse) hier soir à Infrarouge, les caisses maladies ont une nouvelle tactique pour ne pas rétrocéder les réserves excessives de certain cantons.
    Le trop perçu est actuellement mis dans le pot commun et sert à résorber les déficits programmés de berne et zürich par exemple…
    A priori, les assurés romands sont priés d’être solidaires et de subventionner leurs camarades alémaniques. Bizarre solidarité pour des caisses qui continuent à segmenter leur primes à l’échelle du district, mais comptabilisent leur ‘pertes’ à l’échelle nationale uniquement.
    Opacité – fraternité [sic.]

    Il me semble qu’il est grand temps d’appeler à la désobéissance civile, au refus de paiement des primes et autres taxes ‘couchepin’. Et cela tant qu’un financement transparent et adéquat ne sera pas adopté ou proposé. Tant que les caisses refuseront un accès intégral et public à l’ensemble de leur comptabilité y compris la partie des assurances complémentaires.

    Couchepin, perroquet des idées libérales-radicales voir plus à droite vole au secours des bénéfices des caisses. N’hésitant pas à risquer le démantèlement du système de santé. Tout citoyen conscient se doit d’entrer en résistance, sans oublier une nécessaire solidarité avec les acteurs du système de santé.

    Les pharma annoncent des bénéfices en hausse chaque année, mais bizarrement on ne les cites guère dans les mesures d’économies. Achetons nos médicaments en Inde, cela améliorera le bilan Nord-Sud et nos industries reviendrons vite à la raison…

    A bon entendeur…

  5. olivier melet dit :

    ** acteurs du système de santé
    personnel et auxiliaire médicaux, infirmières et médecins
    **

  6. olivier melet dit :

    @ george de glücksbierg – calmons nous, marquons la différence entre l’état d’Israël et le peuple juif en tant que minorité culturelle. Pas d’amalgames s’il vous plaît.

    Si Mahmoud Ahmadinejad a sans doute raison sur le fond, la forme de son récent discours reste à proscrire. N’oublions pas qu’il est en campagne pour sa réélection prochaine. Son discours de Genève était donc principalement adressé à ses électeurs.

    Et de grâce Mme Brunschwig-Graf, cessez d’amalgamer systématiquement l’opposition au régime politique [forcément extrémiste] d’Israël au négationnisme antisémite primaire.

    Israël [l’état] est criticable sous de nombreux aspects, mais n’accepte aucune critique.

    Mahmoud Ahmadinejad, du moins dans son dernier discours, ne nie pas l’holocauste, il spécifie qu’il a eu lieu en europe et non au moyen-orient. Si ensuite il nie la légitimité de l’état d’Israël, c’est en regard de ce fait. Et c’est me semble-t-il en toute logique qu’il propose ensuite que les populations juives eussent du se voir offrir dédommagement en europe.

    Merci de considérer les faits sans y adjoindre haine et aveuglement, car c’est bien ces sentiments [à l’origine de l’holocauste] qu’il faut proscrire.

    Militant en faveur de la vérité et de la conscience, j’ajoute qu’à la majorité de juifs ayant souffert de l’holocauste, s’ajoute d’autres minorités rarement citées: gitans, noirs, homosexuels et de nombreux déments.

    … et pour paraphraser un mot célèbre: Vous n’avez pas le monopole de la souffrance…

  7. Est-ce vraiment si dificile Madame Calmy, de présenter ses excuses à la Lybie, au nom des autorités genevoises, lorsqu’on a fauté?
    N’avons-nous pas une responsabilité morale en laissant nos deux ressortissants dépérir à Tripoli, pour satisfaire un irresponsable?

  8. Oui, les journalistes sont payés par les banques pour écrire des conneries. Hier un illuminé signait un article pour nous dire que le Crédit Suisse allait faire un grand coup en indemnisant quelques centaines de clients, avec quelques dizaines de millions. En effet, l’arnaque à ce prix là,
    en vaut la peine. Je réclame un ou plusieurs bis. Quant au journaliste, la ville cherche des hommes pour enlever les poubelles.

  9. Olivier, pour une fois, merci de me commenter. Mon grand-père était juif et c’est pourquoi il est venu s’établir en Suisse en 1934. L’autre grand-père aussi, mais parce-qu’il avait peur des bolchéviques. La névrose juive est partout, diaspora et terre sainte incluse. Il n’y a pas de séparation entre l’Eglise et l’Etat pour un Etat qui se dit moderne. Nous en sommes encore aux deux tribus, les séfarades (orientaux) et ashkénazes(occidentaux) et en dernier les orthodoxes de Jérusalem qui ne reconnaissent pas l’Etat Hébreux, usurpant l’Histoire. L’Etat d’Israel n’a aucune légitimité politique, c’est un montage des européens suite à la Shoah et s’est révélé un désastre. Les juifs d’Israel sont les mêmes que ceux de la Diaspora. La minorité culturelle est raciste et solidaires entre eux, ils forment un seul bloc. La solution finale était l’aboutissement d’un programme électoraliste et populiste qui avait amené le Führer au pouvoir en rassemblant la haine, comme à Gaza. Olivier, vous avez tort de ménager la chèvre et le choux. Israel est un danger de vie.

Laisser un commentaire