Cybercarte de santé : encore 30 millions par les fenêtres

18 février 2010 | par | Pas de commentaire Plus loin

On nous annonce avec fracas l’arrivée imminente de la cybercarte de santé modèle suisse. On a même attendu un an de plus pour laisser le temps au Département du sémillant Burkhalter de feu de nous sortir une carte utile et bien faite.

Résultat des courses : au bas mot 30 millions flanqués par les fenêtres, car cette merveille de conception confédérale n’est pas compatible avec les cartes distribuées au médecins (HMC-Health Partner Cards), ne peut être lue actuellement par aucun logiciel à disposition des cabinets médicaux, peut contenir des informations médicales que le patient ne peut pas contrôler, et surtout ne donne aujourd’hui que des indications débiles déjà dans tous les dossiers de patients : nom, prénom, date de naissance, numéro AVS et nom de l’assureur-maladie. Ca valait le coût de mettre ça sur une bande magnétique illisible …

C’est avec ce genre de merveilles de la technique administrative fédérale que le bon Docteur Merz fait des économies. On prétend aussi que les coûts de cet engin ne seront pas à la charge des assurés.

Avec l’opacité proverbiale des comptes des assureurs, nul doute que personne ne pourra contrôler ça. En plus, rien n’est prêt actuellement pour réglementer clairement le traitement de l’information médicale sur la carte, sauf un PIN code qui actuellement ne sert à rien. Lui non plus.

En plus, la FMH doute sinon plus que cette carte ait un quelconque intérêt un jour sur le plan médical, avançant au passage à juste titre qu’elle peut n’être jamais à jour en terme d’informations médicales.

Ca fait pas mal d’années de rente AI 30 millions, en fait 18 750 années de rentes annuelles moyennes. Une rente AI annuelle pour chaque habitant d’une ville de près de 20’000 habitants. Vive la bonne gestion et les économies.

A moins qu’on puisse payer clopes détaxées et whisky itoo grâce au fameux sésame.  Mais sur cette question cruciale, l’OFSP ne se prononce pas …

Tags: , , , , ,

Catégorie: A la Une, Res politica

Laisser un commentaire