Darbellay : en vérité, en vérité, je vous le dis …

19 janvier 2008 | par | 1 commentaire Plus loin
darbellay3.jpgLe guide suprême valaisan qui avait fait alliance (chut surtout ne le dites pas, ça le fâche) avec la gauche pour éjecter Blocher et surtout pour préparer sa propre entrée au Conseil fédéral quand Couchepin en aura franchement marre d'inaugurer les chrysanthèmes (reconquête du siège de Ruth Metzler ) a déclaré tout à trac lors du Congrès du parti PDC qu'il préside et tenu à Altdorf ce week-end cette vérité quasi tautologique : "Nous sommes bourgeois". On se croirait à confesse.
 
Car ceci on le savait depuis longtemps, mais comme plus personne ne comprend la politique PDC depuis quelques semaines et singulièrement depuis les élections au Conseil fédéral, il fallait que le pape délivre son encyclique et tente de rabattre dans son giron les brebis qui seraient tentées par un égarement à gauche… ou à droite. Car à force de slalomer, certains y ont pris goût.  
 
Darbellay: encore un spécimen politique suisse qui prend le chaland pour peu de chose, navigant tantôt à gauche, tantôt à droite, tantôt on ne sait où et parlant de ligne politique. Chez les PDC, la ligne politique est une sinusoïdale permanente mais en 4 dimensions !!! en effet ils jouent même avec le temps dans leur grandes marmites politicardes qui sentent l'arrivisme jusque dans la rue.
 
On n'aime pas l'UDC, car ils sont antidémocratiques et simplistes. Au moins ils sont clairs et de mauvaise foi dans leur quête, eux. Les radicaux laissent de marbre, car on ne sait plus ce qu'ils sont. Mais le PDC lui est le champion toute catégorie du brandisseur de filets à papillon électoral. La seule tonalité audible de son action depuis quelque temps est celle de l'opportunisme. On chasse Blocher, on paraît faire partie des gentils aux yeux du bon peuple, on négocie un siège au Conseil fédéral pour Darbellay quand Couchepin aura fini de bayer aux corneilles et pour ce qui est des problèmes réels des Suisses, on ne propose rien de tangible ou de structuré qui tienne la route.
 
A vous lecteur électeur, tentez de discerner dans ce qu'on vous dit quelles sont les réelles propositions de changement lancées par les nouveaux élus aux Chambres fédérales depuis octobre. Vous avez vu passer quelque chose de positif ? quelque chose qui ressemble à une promesse électorale faite ? rien, rien, rien, silence radio. Pour l'instant le député de base règle ses problèmes personnels et fait en sorte que son statut lui permette de bien vivre. Une fois que cette première phase aura pris fin, peut-être ouvrira-t-il un journal pour prendre le pouls de la population, et pour s'inspirer de quelques propositions venant du public. Bien sûr, certains lecteurs diront que ces billets ne sont que négatifs et ne proposent rien de concret. Pour faire mentir l'adage voici 10 propositions concrètes à disposition de n'importe quel politicien sans droits d'auteur :
 
  • 1.- suppression de l'armée et affectation de son budget au social
  • 2.- doublement des rentes AVS/AI , financement au travers d'une application simplement plus rigoureuse des lois fiscales existantes
  • 3.- doublement des crédits pour la recherche, financement par un système de crédits d'impôts sur les sociétés
  • 4.- régularisation des sans-papiers et appel massif à de la main d'œuvre étrangère, politique de grands travaux publics
  • 5.- création d'une banque postale à but non lucratif (modèle un peu comme la Banque Alternative Suisse)
  • 6.- révision complète de la fiscalité des personnes physiques, suppression de l'impôt fédéral direct, financement augmentation des taux maximaux
  • 7.- suppression du secret bancaire et remplacement par une obligation de discrétion non applicable en matière fiscale
  • 8.- harmonisation des cursus scolaires cantonaux
  • 9.- diminution du nombre d'Universités et regroupement
  • 10.-idem pour les hôpitaux universitaires

Il y en a encore plein les tiroirs en stock. Il suffit de vouloir imaginer une société plus juste et durable.

Tags: , , , ,

Catégorie: Res politica

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. nativelle dit :

    L’incompétence du gouvernement
    En découvrant l’immobilisme de la préfecture de CAEN sur l’affaire de pollution de la ZNIEFF de Cabourg, nous ne pouvons que constater l’impuissance et le j’menfoutisme des gens qui gouvernent ce pays.
    La communauté de commune a pour obligation de trouver un terrain pour les gens du voyage (grand passage). Mais voila, en Normandie, certains maires ne veulent pas êtres ennuyés avec ces gens la et on les embourbes dans une zone naturelle remarquable ZNIEFF (type1et2), zone inondable et sur un terrain ou poussent bien évidement des plantes plus que protégées (Nivéoles). Quatrième année que la préfecture et la communauté de commune prennent cet endroit pour une décharge à ciel ouvert http://cabourgeais.ifrance.com/
    C’est du provisoire, on cherche un autre endroit, etc etc. ils vont même jusqu’à nous baratiné en disant (nous avions plusieurs terrains mais ils ne conviennent pas car ils ne sont pas accessibles et n’on pas d’arrivée d’eau). Le gouvernement prend les Français pour quoi ???
    Celui la en ZNIEFF n’avait pas d’arrivée d’eau, ça a coûté la peau des fesses, mais vous l’avez amenée. Il n’était pas accessible, ça a aussi coûté la peau des fesses, mais vous l’avez rendu accessible.
    Le ministère de l’environnement est complètement absent dans cette région, on déverse dans la rivière des centaines de litres de fioul, huile de vidange, javel, toilettes chimiques etc. Les poubelles, la ferraille et tous ce que l’on peut y jeter. La préfecture nous ment, elle ose dire qu’en 2007 il y avait des toilettes ! C’est lamentable. La communauté de commune ment autant en disant que les gens du voyage ne sont la que 2 mois, alors qu’ils sont la plus de 6 mois ! C’est pitoyable.
    En fin de saison je retrouve les animaux sauvages avec du pus dans les yeux, ou tout simplement crevés à la surface de l’eau. La préfecture ne déplace personne pour constater non, elle préfère étouffer cette affaire qui pue.
    Alors quand j’entend parler de grenelle, de développement durable, que le gouvernement à fait de l’environnement une priorité et que je vois cela http://nativelle.over-blog.com/
    Croyez bien que je « pleure de rire » en regardant tous ces ministres avec leur grand sourire sortant de l’Élisée, ils me font vraiment penser à ceux des guignols sur canal à la différence que ceux des guignols paraissent plus crédibles.
    Nativelle P Cabourg

Laisser un commentaire