Bankrun 2010: juste cause

4 décembre 2010 | par | 9 commentaires Plus loin

Certes, malgré le succès croissant de l’appel sur internet des acteurs du mouvement Bankrun 2010, même si tous les épargnants qui se sont annoncés (Cantona compris) retirent effectivement leurs économies en espèces le 7 décembre, la crise escomptée n’aura pas lieu ou pas vraiment.

D’abord parce que la population n’a pas grand chose à retirer de son compte en banque, après les dégâts que lui a causé la crise. Mais aussi parce que la richesse est de moins en moins équitablement partagée, alors même que les exigences des gouvernants de droite dure et des entrepreneurs affiliés ne cessent de grandir, que ce soit en termes de productivité ou de pressions sur les prestations sociales.

Mais n’oublions pas que pour l’essentiel, la crise qui survient actuellement en Europe et aux USA est le fruit direct et exclusif du comportement débile du banquier standard, et non pas d’un geste inadéquat de l’homme de la rue. Or non seulement le banquier débile continue et remet ça de plus belle sous les applaudissements d’un pouvoir corrompu, mais il n’a jamais reconnu à la fois son erreur et sa responsabilité dans le marasme économico-social dans lequel il a plongé le monde occidental. Cette arrogance doit être punie.

En Suisse par exemple, on a immédiatement obligé le peuple à se saigner pour que l’UBS puisse survivre. Le coût social (direct et indirect) de cette opération de sauvetage reposera sur les épaules d’une génération au moins. Et pendant ce temps, on dérembourse les verres de lunettes et on aménage des conditions-cadres nouvelles pour que le banquier standard – toujours lui – puisse encore mieux s’enrichir.

Tous les commentateurs ont assuré que la faillite de UBS aurait été un drame international. Mais personne n’a jamais osé présenter en chiffres et conséquences précises les retombées d’un tel scénario. A croire donc qu’il n’est pas aussi grave que ça, en tous cas pour celui qui n’a pas un franc sur son compte bancaire et qui est déjà au chômage.

Or tant que les banques seront de fait des organismes privés soutenus en toutes circonstances par l’État (donc sans aucun risque économique réel et en situation monopolistique), le banquier fera le gros dos et ne s’amendera pas. Seule la perte totale de son investissement , de sa fortune et de son emploi le fera réfléchir et ce ne serait que justice.

Ce sont les raisons pour lesquelles, entre autres, le mouvement Bankrun 2010 est légitime et fondé à agir comme il le suggère.

Tags: , , ,

Catégorie: Economie

Commentaires (9)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. George de Geofroy-Decazes et de Glücksberg dit :

    Ce que je ne comprend pas dans l’homosexualité est ce goût de son propre corps à travers l’autre, homme ou femme. Pour moi, cette différence est la complémentarité de l’espèce humaine, donc une richesse.

  2. George de Geofroy-Decazes et de Glücksberg dit :

    Dysfonctionnements un peu partout. Les gardiens de prison n’ent peuvent plus et frappent. Meilleur moyen de dissuader de revenir, comme certains abonnés, système D, hélas sans succès. La prison étant devenu une pension de famille, dans ces temps rigoureux, c’est un bon endroit de se faire des copains, manger et dormir au chaud.. Le laxisme des juges encourage les petits malfrats à s’y inviter, à répétition. L’UDC, que je n’aime pas, a raison. La prison doit rester dissuassive, ce qui ne me donne pas envie d’y retourner, expériences faites. J’approuve.

  3. George de Geofroy-Decazes et de Glücksberg dit :

    Même si la Poste n’est pas très expérimentée, elle est au moins honnête. Bankrun a raison et redonnons une chance aux banques privées et aux caisses.

  4. George de Geofroy-Decazes et de Glücksberg dit :

    Un enfant a droit à un père et une mère, la famille monoparentale est un désastre. Lorsque papa change de tête tous les 6 mois, que les frères et soeurs à moitié se retrouvent sur les bancs de la même école, chose courante ici, l’étalon de service ayant réalisé sa tournante, quatre mamans pour un papa sélectionné avec les copines, les allocations permettant de vivre tranquille, se découvrant des talents artistiques, on s’étonne que manquant de repères moins hystériques, ces petits dérapent dans la rue.

  5. George de Geofroy de Glücksberg dit :

    Lorsque Khadafi voyage, comme bédouin, il emporte sa tente. Ne pouvant la dresser sans rencontrer des obstacles, Sarko lui ayant offert le jardin de l’Elysée et le gite à son armée d’admiratrices, des contrats juteux ont pu être signés, ainsi. Nous, non, pourquoi, l’affaire Hannibal, étant le ponpon, Wikileaks a raison, nous sommes des médiocres.

  6. George de Geofroy de Glücksberg dit :

    Au lieu de retirer ses billes, je préconise d’envoyer à son banquier, de la poudre à gratter, des cigarettes d’eucalyptus, quelques Lui de collection, des capotes Ceylor, bref, tout ce que l’on trouvait au bazzar, magasin à deux pas du collège de Montreux, face à la Prim.-Supérieure, réservée aux pauvres.

  7. George de Geofroy de Glücksberg dit :

    Le charme de la Suisse, c’est que l’on peut être pauvre sans aucun risque.

  8. George de Geofroy de Glücksberg dit :

    Monsieur Rothenbühler et son blog. Voilà un honnête homme sympathique, mais je peux le rassurer, les mendiantes roms du Grand-Pont, ne sont pas à plaindre. Alors SDF, j’ai vécu 4 ans, jour après jour, avec une famille de roms, de la France à la Roumanie, en passant par l’Espagne et nous n’avons jamais eu faim. Voleurs de poules, il est vrai, paresseux, menteurs aussi. Je me suis attaché à cette communauté hors-frontières, car peut-être les derniers hommes libres, des insoumis à notre mode de vie, où le sens de la tribu, de la famille, a disparu et où seules les valeurs matérielles sont respectées. Méprisés souvent, mais n’ayant de compte à rendre à personne et insaisissables, fiers de leur race, des artistes.

  9. George de Geofroy de Glücksberg dit :

    Cantona est formidable, formidable, qui veut dire en vieux français, celui qui fait peur. Un sens de l’humour rare, mais qui a démontré que des Juncker et autres, ont mauvaise conscience. Payer ses impôts en retard est une meilleure formule, personnellement je ne paye plus rien depuis 97 et avant ce que je voulais bien avouer pour avoir la paix. Ici je vais recevoir mes deux rentes de l’UE, Maria-Antonia s’en occupe, ceci avant Noêl, confirmé ce matin. José me fait la cuisine. La Rolls est au garage, elle a peur du froid.

Laisser un commentaire