Banquiers stupides : pléonasme, pardon !

ane2.gif

C'est ahurissant ce que les banquiers peuvent dire et publier comme bêtises crasses, ce qu'on les prend au sérieux et ce qu'ils oublient rapidement de rappeler qu'ils se sont complètement trompés.
 
Le Crédit Suisse par exemple, chargé actuellement de mission sous-marine pour croquer une partie de l'UBS, disait ce qui suit tout à la fin du mois de novembre 2007, le 27 pour être précis (il n'y a pas si longtemps donc) dans ses recommandations à ses clients et aux acteurs boursiers:
 

"Estimant que la crise du subprime est largement intégrée dans les cours d'UBS, Crédit Suisse relève sa recommandation sur l'établissement bancaire à ' surperformer ' contre ' neutre ' précédemment, mais en revoyant à la baisse son objectif de cours de 75 euros à 67 euros.

Le cours d'UBS intègre désormais une forte dévalorisation de son activité de banque d'investissement. Résultat, les niveaux de valorisation du groupe suisse sont en retrait pas rapport à octobre 1998, alors qu'UBS enregistre désormais une forte croissance de ses encours nets comparé à des flux stables ou en repli en 1998.

Crédit Suisse souligne en outre qu'il est loin d'être convaincu qu'UBS ait à passer de nouvelles et importantes provisions.

 
 
Contrairement à certains de ses homologues du secteur bancaire, qui ont passé d'importantes provisions relatives à leur exposition aux CDO, UBS n'est pas directement exposé aux conduits. Au final, la comparaison avec ces banques n'est donc pas pertinente.
UBS grimpe de 4,5% à 53,4 francs suisses à la Bourse de Zurich".
 

Bien sûr que trois mois après on a le bénéfice du recul. Mais quand même, ce sont les spécialistes avec un grand S qui racontent ceci. Ceux que cela concerne doivent donc sans plus tarder leur demander des comptes pour avoir intelligemment suivi leurs conseils. Une petite class action aux USA serait bienvenue en ces temps erratiques, elle aurait toutes les chances de succès.

 
Pour ceux qui ne suivent pas le cours, il est ce jour à midi de Fr 30 .– l'action.

Tags: , , , , , ,

Catégorie: Economie

Commentaires (2)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Tout le monde ment. Lorsque le 24 avril prochain, nos zèbres de Riad et de Singapour, ces prédateurs seront rejoints par le Crédit Suisse et avec la bénédiction discrète de Berne, pour créer un pool et relever l’UBS, les jeux seront faits. Notre place financière sera plus mafieuse qu’elle n’aura jamais été. Urbis et Orbis.

  2. kalvin dit :

    @ George

    J’imagine très bien le bon Marcel en zèbre affublé d’un kéfié à la Halle Saint-Jacques.

Laisser un commentaire