Le franc suisse à l’abandon

merz.jpg Merz et ses sbires de la Banque Nationale qui ne sont ni drôles ni intelligents ont toujours voulu mener une politique monétaire stricte : pas d’inflation que diable, de la stabilité. Outre que ce jugement de valeur provient d’une théorie économique datant d’avant la première guerre mondiale (moderne donc), il est en train de provoquer un petit séisme économique. Le franc suisse ne vaut aujourd’hui plus que 0.60 euros environ. A ce train là , on est bientôt à 50 centimes ….et malgré cette situation et cette inquiétante progression, nos édiles susmentionnées passent de très bons weekends prolongés. Il serait bon de leur rappeler que pour le bon peuple, une grande majorité des biens de consommation proviennent de la zone euro, et vont donc considérablement augmenter ces prochaines semaines… nous aurons donc de l’inflation alors que le but de la politique menée est justement de la combattre. Triste réalité d’un pays de banquiers incapable de réagir face à la chute de sa propre monnaie. Et qu’on ne nous sorte pas l’antienne du "tout ça est bon pour le pays, car c’est bon pour l’exportation". Cette argumentation ne tient justement pas compte tenu de l’augmentation des prix causée par une politique monétaire aussi peu inventive. Il faudra bien augmenter le salaire de l’horloger s’il veut encore pouvoir payer son pain. Petit ajout du 21 mai : même des spécialistes pensent aussi qu’il y a plus qu’un problème.

Tags: ,

Catégorie: Economie

Laisser un commentaire