Les faux-monnayeurs US

21 septembre 2008 | par | 2 commentaires Plus loin

Dans le courant de l’après-midi de samedi, le Trésor US et le président de la FED ont dévoilé quelques pans de leur « audacieux » plan de sauvetage. Aux frais du contribuable américain et de tous ceux qui dans le monde détiennent des biens ou créances en dollars, ils ont annoncé l’émission de purs « papier-valeurs » sans valeurs pour 1000 milliards de dollars.

Juste un petit rappel, le budget total annuel des dépenses de la Confédération est de l’ordre de 58 milliards en 2008. De francs. Même en oubliant la conversion en dollars, les « magiciens américains » ont donc créé ex nihilo des « billets de banque » correspondant aux dépenses helvétiques pour …17 ans. Une paille.

Tout ça pour quoi ? Pour décharger ces chers banquiers des résultats de leurs conneries, à savoir acheter aux frais de la collectivité les instruments et autres actifs étranges qui depuis quelques mois pourrissent dans le bilan des banques. Donc plus vous êtes imaginatifs et retors, plus vous êtes mauvais, plus vous en faites de grosses, plus il vous suffit d’être banquier pour qu’on vous sauve la mise (aux frais de …non, pas la princesse, de Monsieur tout le monde) .

Ces actifs ou plutôt ces cadavres seront gérés … si l’on peut dire par des officiels qui vont coûter bonbon, et rapporteront (peut-être) lorsqu’ils viendront à être vendus des pures clopinettes en regard de ce qu’ils ont coûté. Le reste est pour votre poche Monsieur Dames.

On va sans aucun doute faire en sorte en plus que le US dollar redescende encore en comparaison internationale, pour faire financer tout ce bastringue par les Chinois et leur Yuan solide et les  Européens qui gravent dans le marbre de la BCE la valeur excessive de l’Euro.

Pendant ce temps, banquiers et gestionnaires vont pouvoir reprendre leur partie de Monopoly géant  en 6 dimensions jusqu’à la prochaine, et se remettre à donner des leçons de gestion. C’est tellement facile quand on sait d’avance que la planche à billets sera présente en toutes hypothèses.

Il appartient maintenant au peuple des petits épargnants et des utilisateurs de banques au quotidien pour leurs salaires et leurs paiement de prendre la mesure de l’immoralité d’une telle « combinazione ». La seule façon d’éviter de gonfler gratuitement le bilan des banques folles et de leur donner la possibilité de recommencer est d’exiger un comportement irréprochable sur le plan moral avant de leur confier 1 franc.

En Suisse par exemple, une banque le fait très bien et a une attitude complètement ouverte depuis des années, la Banque Alternative Suisse.

Ce type d’établissements mérite un soutien et un transfert d’actifs ou d’activité bancaire. Mais il faut absolument, par la force du nombre, mettre les grands établissements devant l’obligation de faire face à une fuite définitive de capitaux privés.

Une manière quand même de savoir qu’on ne participe en aucune manière à des manœuvres qui seraient pénales en Suisse et ailleurs : inscrire à un bilan un actif valant zéro pour une valeur quelconque est un faux. Le porter un certain temps sans rien dire l’est aussi. Essayer de le « fourguer » au plus offrant n’est pas plus glorieux.

Émettre enfin du papier sans valeur n’est pas loin du faux-monnayage lorsqu’on lui en attribue officiellement …

Tags: , , , , ,

Catégorie: Economie

Commentaires (2)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. zelectron dit :

    Dormez bien braves gens, c’est comme depuis le nuage de Tchernobyl: tout les gouvernementaux Français vous jurent leurs grands dieux que la crise s’arrête à nos frontières….

  2. Hello,
    Intéressant ton article ! J’ai appris plusieurs choses ! merci

    A bientôt, j’attends ta visite sur mon blog.

Laisser un commentaire