L’Hebdo : SOS, banques et qualité journalistique

21 février 2008 | par | 2 commentaires Plus loin

covergrand.jpgBon. L'Hebdo titre SOS au sujet de l'UBS et du Crédit Suisse. L'édito de cette semaine est entièrement consacré à ce sujet. Le numéro  bénéficie même de la pub complaisante faite gratuitement par la revue de presse de la RSR 1 ce matin. On se jette sur le magazine, avide d'informations inédites … pour en sortir en moins d'un quart d'heure dans une déprime totale.

A l'heure de la plus grave crise bancaire en Suisse depuis des lustres, ils n'ont rien réussi à tirer d'intéressant de quiconque, ni ne se sont donnés la peine d'aller plus loin, au cœur des vrais sujets. Dossier opaque, comme les comptes de grandes banques. Rien, mais rien de nouveau ni de particulièrement plus intéressant que les relations des grands quotidiens internationaux de ces derniers jours.

Pas de supputation réaliste sur qui va vraiment payer les pots cassés. Ni sur qui va finalement avaler l'UBS, ni sur qui va finalement devoir passer à la caisse voire au clou parmi les actuels voltigeurs aux commandes et qui s'accrochent à leur siège.

Dommage que les responsables de ce dossier ne soient ni plus curieux ni plus inspirés dans leurs sources de renseignements. Elles existent pourtant, mais encore faut-il savoir les solliciter. Ils se cantonnent dans le bancairement et politiquement correct pour ne pas aggraver la crise de confiance, sans doute, mais aussi par manque évident d'imagination. 

Si vous n'avez pas encore acheté votre exemplaire, épargnez quelques francs, c'est misérablement léger et peu incisif.

Edit de 14 heures:

Six exemples de questions que l'on peut poser quand on l'ose et quand on y pense:

qui a gagné (au pluriel avec indications générales de provenance géographique) ce que UBS et CS ont perdu, car il y a toujours un   gagnant et un perdant dans ce type d' opérations;

que pensent actuellement les parquets des procureurs de Bâle, Zurich et Genève de ce qui se passe ?

– quelle est l'exposition totale maximale ?

à qui et à quelles conditions le GIC ou le Qatar ont-ils acheté ou achèteront-t-ils des actions ? car là aussi il y a un perdant et un gagnant (on ne parle pas ici de l'augmentation de capital officielle UBS mais des autres achats prévus )  ?

– les organes dirigeants ont-ils réalisé des opérations personnelles sur actions ou options ces derniers six mois ? 

– les états financiers 2007 et les résultats communiqués seront-ils modifiés pour tenir compte des fameux "événements postérieurs à la date du bilan" ? 

© iconographie copyright L'Hebdo

Tags: , , , ,

Catégorie: Economie

Commentaires (2)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Obstinée dit :

    Hello,

    Merci pour cet article fort intéressant. Surtout, que j’ai pas acheté l’hebdo mais j’ai hésité.

    J’aime bien tes articles et comme tu écris.
    A bientôt

  2. kalvin dit :

    Merci @ Obstinée pour ce gentil mot.

Laisser un commentaire