Nouveau produit dérivé flamboyant à coter: le panier d’économistes

20 septembre 2011 | par | Pas de commentaire Plus loin

Ahurissant ou plus exactement conforme à la tradition.

S’agissant de l’explication des causes de la crise actuelle, de la position à adopter pour en connaître le moins possible de péripéties supplémentaires et de conséquences néfastes, tout ce que la terre et quelques planètes pas très éloignées comptent d’économistes, de banquiers, de traders et de spécialistes de la finance se contredisent.

Quand Sapir veut voir la Grèce faire défaut, Dessertine trouve cette voie exclue et dangereuse.

Quand DSK prétend que chacun devra prendre ses pertes, Fillon l’apostrophe.

Quand Attali voit le diable à sa porte, Geithner prétend que l’Europe n’en fait pas assez. Quand Blocher est contre toute intervention politique de la BNS, Blocher … change d’avis.

Bref, le monde des omniscients est en émoi, comme plongé dans une crise de doute non cartésien et pas plus méthodique qu’harmonique.

Dans ces conditions, le financier de base, trader ou pas, devrait sauter sur l’occasion: coter l’économiste 2011 comme une valeur, dans une sorte de panier global dont il a le secret. Tous ces messieurs pondérés et ajoutés les uns aux autres, produit dérivé nouveau par excellence,  devraient en effet constituer une sorte de matière première instable et follement attrayante pour l’investisseur qui de toutes les façons ne sait plus où donner du dollar .

Le nombre final d’économistes et leur pondération globale dans le panier devrait être laissée à l’appréciation d’un pâtre grec au chômage, afin de ne pas influencer négativement le choix par des considérations scientifiques.

La cotation quant à elle pourrait débuter immédiatement, et ceci tant et aussi longtemps que les conneries débités urbi et orbi continueront de monopoliser les médias de tous poils et de toutes cultures.

Tags: , , , ,

Catégorie: Economie

Laisser un commentaire