Pétrole: les vaches à lait …

3 septembre 2008 | par | 4 commentaires Plus loin

vache ne pouvant plus se payer son foin

Vers le 10 juillet 2008, le brut atteignait presque les 150 US dollars le baril. Aujourd’hui il a passé (à la baisse) la barre des US 105 dollars. Soit une baisse en moins de deux mois de US 50 dollars environ ou exprimée en pourcentage de 33 %.

Vers le 10 juillet 2008, le prix du litre de super 95 sans plomb à la pompe s’élevait à environ Fr. 2.04.

Une baisse de 33 %
devrait donc donner un prix actuel de Fr. 1.40 environ.

Avez-vous vu une pompe en dessous de 1.90 le litre ? moi pas. On va encore nous dire que la baisse va se répercuter  …. un beau jour (lequel) et que le calcul ci-dessus est débile car « le prix complet du litre comprend beaucoup de taxes sur lesquelles on ne peut pas agir » .

Fadaises que ce genre d’arguments : les taxes et la TVA sont directement proportionnelles au prix du carburant lui-même.

Les usagers habitués à être des vaches à lait sont donc tondus depuis au moins 15 jours d’environ 30 centimes par litre et aujourd’hui de 50 centimes par litre. Le Conseil fédéral s’en fout en se dit préoccupé par le prix de  …. l’électricité (autre serpent de mer gracieusement offert par les Radicaux, les PDC et l’UDC) au bon peuple qui paie.

Les barbus pétrolifères engraissent et les compagnies pétrolières rient sous cape tellement les profits sont juteux.

Et tout le monde s’en fiche. Triste démocratie helvétique sclérosée et complètement aveugle aux méfaits des monopoles et des cartels si bien protégés.

Tags: , , , , ,

Catégorie: Economie

Commentaires (4)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Pikereplik dit :

    Là, pour une fois, il me semble qu’il y a une grosse erreur !

    Si la TVA est en effet proportionnelle au prix, ce n’est par contre pas le cas de l’impôt sur les huiles minérales qui affecte l’essence. D’après le site de la Confédération, il est par ex. de 74,47 centimes par litre d’essence sans plomb. C’est donc un coût fixe.

    On ne peut donc pas faire un raisonnement purement proportionnel sur la totalité du prix. Et on ne raisonne pas ici sur les autres coûts,en grande partie fixes aussi. Je pense donc qu’il ne faudrait faire le raisonnement que sur la partie « matière première » du prix (à 105 $ le baril, cela représente environ 73 centimes par litre, alors qu’à 147 $, cela ferait environ 101 centimes) : ainsi, la baisse à attendre lors du passage progressif de 147 à 105 $ serait de 28 centimes.

    Quant à la TVA, les 7,6 % s’applique donc pour partie au pétrole, mais aussi aux autres coûts, y compris la taxe sur les huiles minérales.

    Cela dit, avec 28 centimes, on n’a toujours pas le compte…

    Dani

  2. syklop dit :

    Un exemple concret d’un article de blog qui crie au loup sans pousser la réflexion jusqu’au bout 😉 Et demain, c’est des journaux comme le matin qui vont reprendre ces informations erronées, vu que c’est populistiquement très accrocheur…

    Hormis cette plaisanterie, je confirme ce qu’a écrit Pikereplik. Il y a également d’autres coûts pas directement proportionnels au prix du baril (raffinage, transport, etc.)

    Ce qui peut être intéressant, c’est de comparer le prix à la pompe quand le baril était à 105$, il y a quelques mois : Je ne m’en souviens pas, mais tout le monde pourra confirmer qu’il n’était pas non plus à 1.40.

    Pas fait de calculs précis, mais quelques recherches m’ont appris que le prix du brut représente 30% environ du prix à la pompe. Donc, Pour une baisse de 33% du brut, on devrait plutôt être à -11% à la pompe, ce qui serait, si je reprends, -22 centimes.

    Toujours pas le compte ? Qui dit mieux ?

    Lire là :
    http://journal.jeg.ch/200712/bourse/quel-est-le-prix-reel-de-lessence-et-du-petrole-brut

  3. Pikereplik dit :

    Pour bien faire, je suis allé chercher ces chiffres :

    Pétrole : http://inflation.free.fr/graph_oil.php

    Essence en CH (OFS) : http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/de/index/themen/05/02/blank/key/durchschnittspreise.Document.88015.xls

    Donc,

    Janvier 2008 – 95 $ et 1.78
    Juin 2008 – 135 $ et 1.94
    Août 2008 – 115 $ et 1.91
    (J’ai fait les moyennes du prix du brut au pif…)

  4. kalvin dit :

    Il y a une différence entre taxe et impôt. Taxe prélevée (dans un but et avec une affectation précise) et impôt (prélevé dans un but commun avec une affectation générale au ménage fédéral).
    Ceci dit pas le temps de développer ce soir, mais il y a un facteur dont on doit aussi tenir compte : l’évolution Euro(Chfr) contre US dollar. Evolution de taux de change importante. Reviendrai là-dessus avec un petit tableau.

Laisser un commentaire