Raiffeisen: marketing populiste

A Yverdon-les-Bains, vendredi soir 15 mai 2009, se tenait l’assemblée générale annuelle de la Banque Raiffeisen du Mont-Aubert, une petite circonscription allant de Grandson et sa région à quelques petits villages jouxtant plus ou moins Baulmes.

On pourrait imaginer que ce genre d’assemblée n’attire pas les foules,  puisque de toutes façons tout y est dit d’avance, le comité dans une coopérative ayant un pouvoir bien plus considérable que celui très émietté des coopérateurs.

Quelle n’est donc pas la surprise de l’observateur entomologiste voyant débarquer à la Marive, le centre de conférences de la cité du nord vaudois, plus de 500 personnes toutes d’une âge certain et d’un poids excédant en général les chiffres rassurants de l’indice de masse corporelle dans ses tranches optimales. Avec en plus un indice de QI inversement proportionnel à leur poids …si l’on en croit la tenue assez misérable des conversations dans les couloirs à l’arrivée.

Sur scène, un aréopage de pontes fiers et élus, comitards et autres comptables cravatés tous plus engoncés et l’air benêt les uns que les autres et faisant semblant de jouer les professionnels de la banque. Il n’y en avait que pour la culture de la prudence et l’afflux de clients nouveaux.

La volonté finalement bienvenue pour le groupe bancaire en question de ne pas s’être aventuré dans des produits structurés et donc dangereux, ce que d’autres ont fait à leurs dépens et aux dépens du contribuable de base. Avec la technique assez minimale qui transpire des spécialistes mis en valeur ce vendredi, on comprend qu’ils ne se soient pas aventurés tellement loin dans les produits modernes, faute sans doute d’en comprendre ne serait-ce que la toute première subtilité …

Mais tout est beau au pays de Raiffeisen : les clients, le bénéfice, la gestion, les constructions nouvelles, la croissance, le moral, le sourire, les fleurs, les hôtesses, les subtils vigiles, etc. Tout est luxueux, le lieu, l’organisation, les petits cadeaux, les systèmes audio-visuels en place, etc.

Tout est fait pour que le chaland croie qu’on recueille son avis alors qu’en fait on s’en fiche pas mal. Le marketing de cette banque de proximité fait ressembler son assemblée générale annuelle à un meeting de l’UDC : il faut que ça sente la saucisse, le gras, le papet, la bière et le rouge qui tache.

Et d’ailleurs c’est pour cette unique raison que plus de 500 personnes viennent à cette « assemblée-agape »: pour profiter à qui mieux mieux du buffet campagnard GRATIS et à volonté (« il y en aura pour tout le monde, et bien assez », précisait le chauffeur de salle avant le début des mastications) préparé par un « traiteur » dont l’activité principale est le commerce de viande en gros.

Sont formidables chez Raiffeisen, en plus de servir un intérêt de 6 % sur les parts sociales, ils offrent à manger et à boire à volonté ….en pleine crise en plus.

Sauf que les braves coopérateurs auxquels Raiffeisen vante en même temps le micro crédit dans le Tiers-monde  (collision pas très heureuse) ne se rendent même pas compte qu’en fait ils mangent et boivent avec leurs propres sous, et que tout ceci n’est fait que pour attiser une confiance aveugle aimantant allègrement les dépôts nouveaux.

Et pour les puristes on terminera en signalant que lors de cette assemblée la coopérative a changé ses statuts (changement du siège social). Pour ce faire on doit tenir une assemblée authentique (avec notaire, donc). Or le brave notaire lausannois convoqué est arrivé … comme un chien dans un jeu de quilles avec une heure de retard et alors que la partie officielle de l’assemblée avait été clôturée par son président. Évidemment sans que personne ne pipe mot et ne remarque la chose.

On se demande comment il va pouvoir attester de quoi que ce soit valablement dès lors qu’il était absent durant toute l’assemblée officielle. Ou alors ne venait-il que pour compter les rondelles de salami du buffet campagnard ? santé et conservation donc.

Le marketing c’est aussi ne pas prendre les gens pour des cons et jouer l’ouverture. La vraie.

Tags: , , , , , , ,

Catégorie: Economie

Commentaires (5)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. syklop dit :

    [soupir…] [sourire…] :

    Intéressant de voir la démarche de cette banque taxée de « populiste », alors que, aussi discutable soit-elle, elle n’est que « populaire », et que ce blog, lui, au sens strict de la définition, peut être taxé de populiste, ou du moins de réfractaire à toute forme de dominance capitaliste…

    Mais j’ai bien pris note du côté subjectif, voire même parfois un peu subversif de ce blog assumé par l’auteur 😉

  2. kalvin dit :

    Alors je corrige : c’est vrai que Raiffeisen est populaire, mais celle à l’AG de laquelle j’ai assisté hier soir n’avait rien à envier à l’Albisgutli d’architecture bavaroise dans laquelle l’UDC aime à se réunir. Pour le surplus, j’aime un peu la dérision aussi 😉

  3. Marc dit :

    Zut alors !
    J’ai fermé mon compte UBS et 2008 pour en ouvrir un chez Raiffeisen, mais je ne voulais pas rejoindre un club de mangeur de saucisses udciste. Que doit-on faire ?
    Finalement, jusqu’à preuve du contraire, Raiffeisen reste un établissement correct, du moins je l’espère.

  4. Anonyme dit :

    Fulvio Pelli est génial. Dissocier l’économique de l’aspect moral, respecte ainsi la sphère privée et tout le monde y trouve ainsi son compte. Il suffisait d’y penser, c’est vrai, mais un peu tard. Argument de poids, utiliser notre fisc comme relais pour arroser les étrangers dans le plus pur anonymat, lucidité. Je reprend confiance. Mais qui va nous contrôler? Après cette bonne nouvelle vient le barbarisme de la ségrégation dont fait l’objet les cygnes noirs, loi absurde, racisme de la répression aveugle, cruelle, on laisse faire les imbéciles, comme d’habitude. Et allons-nous expatrier ou enfermer tous nos chats noirs de peur qu’ils ne bâtardisent leurs congénères?

  5. enfaitetendroit dit :

    Tout ça pour une modification des statuts nulle et de nul effet… Il paraît que le buffet de l’AG des actionnaires de Nestlé (bien évidemment surveillé par Securitas) est très bien aussi.

Laisser un commentaire