Raiffeisen: vessies ou lanternes ?

4 septembre 2008 | par | Pas de commentaire Plus loin

On aime assez le côté campagnard, terrien, solide et prudent des banques Raiffeisen. Au moins elles gagnent très directement quelque chose de substantiel en raison de la crise des subprimes : des dépôts clients en augmentation assez considérable qui ont quitté le vaisseau fantôme UBS.

On aime assez aussi leur implantation géographique décentralisée. On peut regretter parfois un côté trop conservateur dans l’approche des crédits commerciaux voire même hypothécaires, mais d’une façon générale le client semble se sentir plus à l’aise dans une agence Raiffeisen que dans le hall froid d’un gros porteur bancal de  l’UBS où il devra même se débrouiller tout seul pour retirer de l’argent d’un appareil assez niais, à l’image de ses patrons en somme.

En revanche la succursale d’Orbe a adressé une sorte de tous ménages-clients panaché (image clickable) daté du 1er septembre 2008 vantant les mérites supposés d’une nouveauté maison : le titre Raiffeisen Mobilité durable avec intérêts en CHF ou Euro 09/10 durée 2 ans. Cette admirable invention destinée à pomper les bas de laine grossissant ces derniers temps est vantée sur le prospectus avec des taux d’intérêts à faire pâlir un ospélien de la première heure (jusqu’à 21 % en Euros) « suivant l’évolution des cours », donc. Versé en un seul coupon à l’échéance …

Mais ce qui frappe le plus c’est que cette banque réputée sérieuse traite comme un avantage particulier de cette nouveauté le fait que le capital sera lui aussi remboursé à l’échéance (!!??) avec un coupon de 1.5 % minimum garanti (0.75 par année).

Avec cette dernière finesse, ils prennent vraiment le chaland pour un débile. Une obligation bancaire a une caractéristique de base, c’est le fait qu’elle est remboursée à l’échéance. Prétendre que c’est un avantage relève de la mauvaise foi : c’est simplement une obligation du débiteur.

En plus, la période de souscription est courte (12 septembre 2008) et le titre n’est pas émis au pair mais à 101 % comme prix d’émission… bref on souhaite beaucoup de succès à ce « machin » vu sous l’angle de la banque, mais une bonne dose de réflexion vu sous l’angle du client.

On rappelle qu’un simple dépôt à terme de deux ans rapporte à l’UBS (mais oui …) 2.75 % ANNUEL pour un dépôt de deux ans en francs suisses après la baisse intervenue le 27 août 2008. Ca fait toujours 2 % de plus CHAQUE ANNEE que le minimum garanti par le nouveau machin Raiffeisen …

Tags: , , , , , ,

Catégorie: Economie

Laisser un commentaire