Et le WEF recommence son cirque

23 janvier 2009 | par | Pas de commentaire Plus loin

Sous la diligente, bruyante et pas très utile protection des Tiger et autres FA 18 gracieusement réquisitionnés par le CF aux frais du contribuable helvétique qui n’a pas vraiment été consulté sur cette dépense somptuaire, et placés sous les ordres de feu de Ueli l’adipeux … avec les dangers que cette sujétion présuppose, des fois qu’il voudrait en même temps abattre en même temps quelques réfugiés passant la frontière à pied, moult soldats et autres flics de métier se cacheront derrière chaque brin d’herbe ou plutôt chaque tas de neige pour guetter le péril rouge, jaune ou noir ou vert selon la couleur qui leur sera confiée en secret …

le-docteur-klaus
Les grosses légumes du WEF vont une nouvelle fois participer au festival annuel des puissants du 28 janvier au 1er février 2009: cinq jours pour un programme qui ne manque pas de faire sourire par son ambition lorsqu’on se trouve en pleins dégâts collatéraux résultant des imbécilités concoctées autant par les banquiers que par les gouvernants de ce monde « moderne » depuis des années d’hyper-libéralisme aveugle et benêt : titre générique de la superproduction 2009 du « brave, avenant et enjoué » docteur Klaus : « Shaping the Post-Crisis World« , rien que ça.

Quelle crédibilité de principe peut-on en effet accorder sur le choix d’éventuels remèdes à la crise qui seraient prescrits par ceux qui l’ont rendue possible, probable, profonde et qui surtout ne l’ont pas vue venir et ne savent pas trop comment en contenir les effets et la surmonter.

Le WEF aurait mieux fait de faire venir à son petit raout annuel une série de voyantes et de chamans internationaux, pour une sorte de salon international de la voyance et des sciences occultes plutôt que de réunir aux frais du contribuable de tous les pays concernés des marionnettes dont on a suffisamment vu les tronches et l’état de délabrement moral. En plus, on a confié les manettes de la cérémonie d’ouverture aux bons soins du démocrate Vladimir Putin, ex futur ex guide suprême de la grande Russie …

Pendant ce temps, on interdit toute manifestation à Genève, en application du principe d’ouverture qui guide les courageux dirigeants de la petite République du bout du lac.

En revanche à Davos, dans la liste des « business leaders » figurent, entre autres, le CEO du CS, Brady Dougan ainsi que le « stratège en chef » de l’UBS, Marcel Rohner : on ne risque donc rien, UBS a encore pu payer sa cotisation au WEF 2009 grâce aux rallonges et autres largesses dispensées par le contribuable helvétique.

Pour pouvoir tranquillement amener sa bombe à la destruction de l’édifice ?

Tags: , , , , , , ,

Catégorie: Res politica

Laisser un commentaire