Et si on ouvrait une enquête sur le Conseil d’administration des TPG

14 juillet 2007 | par | 2 commentaires Plus loin

tpg2.jpgC’est vraiment le bazar aux TPG, pour ne pas dire plus. Une sorte de nouvelle république bananière au sein de la République elle même. La directrice Stéphanie Fontugne est très bien, mais on la vire. Enfin, elle part d’un commun accord alors qu’elle ne voulait pas partir … tout est très clair madame la marquise.

Son chef d’exploitation est très bien, mais on le suspend administrativement, les chauffeurs sont tous très bien, mais ou bien ils tuent des gens au feu rouge, ou bien ils escaladent les bacs à fleurs sur les giratoires, ou bien ils se prennent pour des pilotes de formule 3, et devant tout ça le Conseil d’administration ouvre des enquêtes.

Je propose qu’on offre à chacun de ses membres un miroir pour se regarder le matin et le soir au moins deux fois, et qu’on ouvre également une enquête pour savoir comment on a pu rassembler une cotterie aussi nullissime que celle qui est au pouvoir actuellement et qui s’illustre comme jamais dans l’incapacité de gouverner et de communiquer en cas de crise.

C’est marrant Genève, il n’y a pas une semaine sans "affaire", et bizarrement on trouve souvent les mêmes gens aux prises. Je vous laisse chercher la composition du CA des TPG pour vous en convaincre.

Encore une chose, en première place sur son site internet figure la première préoccupation des TPG:

"une préoccupation quotidienne, la qualité est le maître mot qui guide nos activités au sein des Transports publics genevois : offrir un service de transport de qualité à notre clientèle, améliorer sans cesse nos prestations en tenant compte de ses exigences, mais aussi garantir une qualité de vie au travail pour nos collaboratrices et collaborateurs, sont nos préoccupations quotidiennes".

Le climat actuel est la démonstration pratique de la mise en oeuvre de cette politique, bravo !

 

© crédit photographique Tribune de Genève

Tags: , ,

Catégorie: Res politica

Commentaires (2)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Ce qui est « bien », à Genève, c’est qu’il y a toujours un truc qui fait du bruit….

    A quand la prochaine « affaire » ? Allez, on dit… dans une semaine ? Non, non, ça va aller, y a les vacances… on dit donc à la rentrée ?

  2. kalvin dit :

    Jamais, ce sera bien avant la rentrée, voyons ……

Laisser un commentaire