Eurofootaise 2008 : qui gagne perd !

Tout le monde se pâme et s’apprête à accueillir à grands renforts de trompettes et autres conseillers fédéraux en goguette les fameux besogneux de luxe du football européen.

Ca va coûter bonbon à tout le monde et au contribuable suisse, rapporter des sommes astronomiques à l’UEFA, remplir certains hôtels et restaurants, donner dans le klaxon nocturne et la bière quasi munichoise, et faire plaisir à 10 % des petits et grands qui croiront vivre un moment historique, puisque tout le monde le leur dit…

Et ça va faire enrager tous les autres et leur prendre temps, argent et stress supplémentaires.

On a même loué les services de flics étrangers spécialistes du hooliganisme, on va voir vrombir des drônes de l’armée qui doivent bien servir à quelque chose une fois par siècle, les FA-18 seront « engagés » comme on dit chez les généraux, pour couvrir l’espace aérien suisse (le jour, car la nuit, c’est bien connu, ils ne sont pas opérationnels, quelle garantie de sécurité donc …!!!).

Bref, c’est presque un remake moderne du réduit national télévisé en direct qui nous attend en juin, une sorte de télé-réalité désolante et dans laquelle, au nom d’une certaine idée non originale mais tellement politiquement correcte, de nombreux édiles se sont bêtement laissés prendre.

A l’heure des comptes, ils viendront ensuite comme d’habitude pleurnicher que les caisses sont vides, que donc les prestations sociales doivent être rabotées et qu’il faut allonger l’âge de l’AVS à 92 ans révolus, pour être sûr de n’avoir plus que 5 % de rentes à payer.

Une petite remarque quand même pour démontrer que cela va coûter cher à certains. Il existe dans le Nord Vaudois, à Vallorbe pour être précis, une auberge (Auberge Pour Tous) qui chaque année accueille des centaines d’enfants pour des courses d’école. A un prix défiant toute concurrence et dans un cadre sympathique, juin est chaque année son meilleur mois.

Sauf que cette année, les CFF ont eux aussi édicté leur réglement 2008 Eurofootaise : « aucune course d’école ne pourra être organisée et transportée par train entre le 7 et le 19 juin et les 24 et 25 juin 2008 ».

Amen, et circulez. Commenter ce genre de circulaires est inutile, un BOF s’impose, c’est tout ! On se demande d’ailleurs comment les CFF concilient leur mission de service public et cette interdiction provisoire.

N’abandonnez pas cette destination et tâchez de venir autrement qu’en train, car pour les gérants de l’Auberge, un mois de juin sans rentrées c’est grave. Et ce n’est pas l’UEFA qui le leur paiera ou les dédommagera..

Tags: , , , , , ,

Catégorie: Res politica

Laisser un commentaire