Evelyne et le passeport compostable

27 décembre 2009 | par | Pas de commentaire Plus loin

Evelyne la douce, oui celle qui voulait introduire le permis à points pour garder les enfants, même au sein de la famille, mais qui s’est ravisée sous la pression du lobby des tétines à trois vitesses, la douce Evelyne donc vient de dévoiler le nouveau modèle de passeport biométrique adapté au QI du flic et du douanier moyen helvétiques.

Il est vrai que ces derniers, lorsqu’ils sont devant un écran, passent tellement de temps sur Facebook ou à jouer au pendu qu’il fallait impérativement les éloigner de l’ordinateur. De toutes façons comme ils ne savent ni lire ni écrire, rien ne sert de leur fournir des bases de données : ils ne les comprennent pas.

Voyez les récentes déclarations de Pol Poot, le fameux limier lausannois qui pince un pédophile supposé par lustre et qui avoue tout à trac : « je ne suis pas un spécialiste en informatique » …

C’est donc à lui, le seul capable, que la pulpeuse Jacqueline a confié la mission de justement pratiquer la traque sur internet. Mais pour en revenir à la douce Evelyne, elle a conçu un modèle de passeport simple sinon simplet. Il va de pair avec une grosse pince dont les pandores et les douaniers seront munis dès février 2010 et qui permet de composter en une fois le document, bien au milieu, et avec, suprême luxe, une belle croix suisse au centre.

Ainsi, même le suspect noir ou arabisant qui se cacherait derrière son passeport ne pourra plus empêcher le gabelou de voir son perçant regard effarouché. En plus, une fois le compostage terminé, ça permet de conserver dans un carton à chaussures dûment coté, fiché et archivable la partie positive du compostage, de belles croix suisses qui ont chacune un numéro de passeport différent.

On murmure dans les couloirs bernois que ce modèle 2010 ne serait en fait qu’une étape et que pour l’an prochain, sur les conseils avisés d’une commission d’experts UDC, Evelyne a demandé à la Loterie Romande de lui concevoir un passeport grattable (avec Joker) à l’image d’un Triboltruc. Car elle craint que le pandore moyen n’utilise sa nouvelle pince comme arme supplémentaire.

A suivre donc.

Tags: , ,

Catégorie: A la Une, Res politica

Laisser un commentaire