Exemplaire Tunisie

18 janvier 2011 | par | Pas de commentaire Plus loin

MonastirOn n’imaginait pas, il y a encore quelques jours, que dans un pays de Maghreb une révolution plutôt tranquille puisse intervenir. Et pourtant en Tunisie, le peuple a chassé Ben Ali et sa famille au sens large.

Le tout avec dignité et efficacité. Avec deux semaines de retard, les gouvernements occidentaux se sont rendus compte qu’il se passait quelque chose d’important de l’autre côté de la Méditerranée. Pour se rattraper en dégommant celui que quelques jours auparavant ils recevaient en grande pompe et honoraient de leurs visites intéressées.

Du côté des médias, on n’a pas fait vraiment mieux en termes d’anticipation. Et d’indépendance d’esprit. On va mettre ça sur le dos des fêtes de fin d’année qui ont dû enrhumer plus que d’habitude quelques neurones.
La mode ces jours est à l’analyse du « danger » que peut représenter l’exemple tunisien dans le monde arabe, peuplé on le sait de dictatures érigées soi-disant comme les ultimes remparts contre l’islamisme. Avec une conclusion que l’on retrouve dans presque tous les organes de presse : ce danger existe.

Puisque tous les disent on va donc les croire …

Sauf qu’il ne s’agit pas d’un danger mais d’une chance. Sauf qu’il ne s’agit pas d’une hypothèse mais d’une certitude. Sauf enfin que les excuses du rempart contre l’islamisme ne sont que des oreillers de paresse destinés aussi à cacher la vraie nature des régimes du Maghreb, du golfe, de Syrie, des émirats, du Sahel, du Soudan, etc…

A force de confondre apparence démocratique et démocratie véritable, on oublie que l’exemple tunisien, qui n’est pas seulement politique mais aussi social, aura des répercussions jusque dans les « démocraties » occidentales, celles-là mêmes où le politiquement correct tient lieu de vox populi.

Et là où la fracture entre riches et pauvres continue allégrement de grandir. Mais cette conséquence n’effleure en l’état aucun dirigeant occidental. En tous cas pas helvète.

Tags: , ,

Catégorie: Res politica

Laisser un commentaire