Affaire Vogt: un grand bravo !

30 décembre 2010 | par | 9 commentaires Plus loin

Formidable décision de non-lieu dans l’affaire Skander Vogt : le juge remet enfin l’église au milieu du quartier de haute sécurité : toutes et tous les protagonistes ont eu bien raison de laisser griller le détenu.

Vogt n’avait rien à faire là, ou alors devait supporter ce qui s’y est passé sans broncher. Par exemple que la directrice et le gardien de piquet n’autorisent pas immédiatement les ambulanciers, puis le SMUR, à entrer dans la cellule. Une sage décision d’une équipe de pointe.

Par exemple aussi que l’équipe médicale n’informe pas mieux les gardiens des risques létaux encourus par Skander Vogt.

Par exemple enfin que le personnel de la prison soit entré dans la cellule sans attendre le DARD, les forces spéciales, lorsque l’urgence a été réellement comprise, à savoir une heure et demie au moins après le début du sinistre et après le décès.

«Il y a eu une incompréhension», estime l’éminent Daniel Stoll. La responsable de piquet aurait dû venir sur place plus tôt, ajoute-t-il. Elle aurait pu mieux se rendre compte de la situation et ordonner d’entrer dans la cellule plus vite. Mais cela aurait probablement été trop tard pour éviter le décès de Skander Vogt ».

On ne peut donc que féliciter le juge en question, qui opportunément a en plus choisi de rendre son ordonnance deux jours avant de changer de poste et avant que sa fonction de juge d’instruction soit supprimée.

Sa décision restera dans l’histoire de la justice vaudoise comme le summum de l’équité et de la clairvoyance, comme une sorte d’essence ou d’huile essentielle de curiosité bien placée et d’indépendance.

Et depuis ce jour, le maton standard helvète sait ce qu’il a à faire pour enrayer la surpopulation carcérale : flanquer le feu aux détenus, mais avec les formes.

Tags: , , ,

Catégorie: Justice & Flicaille

Commentaires (9)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. george de geofroy dit :

    Le lobby juif mondial est sérieusement seccoué depuis que le Brésil et d’autres voisins vont établir des relations diplomatiques avec la Palestine, enfin reconnue. Curieusement les moins contents sont les princes d’Arabie, alliés en sous-main d’Israêl.

  2. george de geofroy dit :

    Chavez l’indien l’a compris, Wall street, c’est fini. Avec les réserves pétrolières phénoménales de l’Ukraine, la Russie est de retour. L’Amérique est sur son déclin, it’s over, sans retour.

  3. george de geofroy dit :

    Les imams marocains vont se radicaliser de plus en plus pour justifier leur confort, à quand une ceinture à la Migros ?

  4. george de geofroy dit :

    La Justice est solidaire dans le mensonge. C’est normal, il faut faire du fric. Un politique honnête ne peut être qu’un imbécile. Le plus grave est qu’il n’y a aucun média qui prenne le relais, faute d’audience dans le public. Je me demande pourquoi même mes meilleurs amis restent la gueue fermée. Je comprend pourquoi si je me sentais si invertido triste, je suis vraiment heureux ici.

  5. george de geofroy dit :

    Affaire Vogt. Mort, c’est un emmerdeur de moins, en prison, la vie vaut peu, la mort arrange tous. Les juges le savent.

  6. george de geofroy dit :

    TF, IGP et saucisson vaudois. Encore un coup kascher. Donc je mange du saucisson valesco dorénavant., bien cochon et catho.

  7. george de geofroy dit :

    Il est clair qu’Al-Quaïda est à éliminer. La première manière est de fermer nos frontières aux princes Séoud qui viennent s’encanailler à Genève. Les syndicats racontent des conneries, plus d’argent pour les formations, l’argent de où, au balais ces imbéciles, mais quand.

  8. george de geofroy dit :

    Affaire Vogt-Stoll, ce qui n’était pas prévu, le matelas et son cyanure. Pour sortir du trou à Sion, j’ai provoqué une inondation de chiottes. Je me suis retrouvé rapido à la sortie, ma popularité confirmée d’être un emmerdeur de français, le chat a souris.

  9. george de geofroy dit :

    L’helvète moyen est avant tout un faux-cul. C’est curieux car le français ne l’est pas mais le suisse-allemand, oui. Pourquoi. Le teuton est un tordu maladroit et malhonnête, ce qui n’est pas l’italien. Le teuton est complexé, donc envieux. Il est vrai que baiser avec un rital est plus agréable.

Laisser un commentaire