Securitas : correctif judiciaire bienvenu

On ne dit pas souvent ici du bien de la justice vaudoise, tellement elle accumule les sottises, les bourdes, les retards et les injustices.

Mais il faut reconnaitre que pour une fois la seule juridiction cantonale qui dispose de véritables juristes intelligents (le Tribunal cantonal donc) a fait œuvre de salut public. Elle a annulé le non-lieu du juge d’instruction dans l’affaire Securitas. Pour une instruction par trop lacunaire sans doute …. on en saura plus dans les jours qui viennent.

Il est cependant marrant de noter que cette gifle supplémentaire adressée à l’intéressé vient juste deux jours après la publication de sa nomination officielle … en dehors de l’ordre judiciaire, au sommet d’une pyramide que l’on imagine assez au fait des dessous de cette fameuse histoire. Simplement croustillant.

On nous dira qu’il s’agit d’un pur hasard. On n’en croira rien du tout, car encore pire que pour le seigneur, les voies de la justice vaudoise sont rigoureusement insondables.

Attac va enfin pouvoir faire creuser correctement dans les diverses boues d’épuration des sociétés concernées par la plainte.

Sauf que du moment que le premier juge a dormi sur son enquête le temps nécessaire à la bonne administration des … nettoyages et que surtout il a refusé d’ordonner des perquisitions en bonne et due forme et surtout en temps utile, on craint le pire pour la suite.

Ce serait étonnant que l’on trouve du concret, sauf à faire cracher la vérité à quelques sbires plus ou moins barbus de sociétés privées de surveillance intéressées et pas intéressantes.

D’ici à ce que l’on retrouve des pièces topiques dans un fortin abandonné de la 2e guerre mondiale, il n’y a qu’un pas. Pourquoi pas sous un Toblerone (pff… non c’est Kraft Foods, pas Nestlé navré).

Mais bref, saluons pour une fois l’indépendance et le sens du concret d’une justice vaudoise bien malade.

© pour l’iconographie, merci à Nestlé France

Tags: , , , ,

Catégorie: Justice & Flicaille

Commentaires (6)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Nous ne sommes pas en position de payer les conneries de Couchepin, Merz, les crapuleries de l’UBS, etc. La vache à traire en a marre. Les dealers des Paquis avec la coke ne sont que des enfants de coeur qui entretiennent une psychose de leur dangerosité pour justifier les dérives de notre police. Et en plus, en diabolisant le cannabis inoffensif, on fait le jeu de la coke et la joie d’une police gratuitement répressive avec nous et des petits. Allons à Armageddon rencontrer la fureur de Dieu et qu’il nous donne un coup de main en envoyant en Enfer avec un coup de pied, qui vous savez.

  2. Monsieur de, vous nous pompez l’air. Laissez un peu de place à d’autres, au lieu de squatter les colonnes du chat K.

  3. Monsieur du, ne vous faites pas de souci, j’ai l’habitude de parler dans le désert et surtout à des sourds et muets. La solitude du de, peut-être.

  4. George, je vous vois venir, la solitude de l’incompris, des larmes de croco. Nous les suisses avons de la pudeur et règlons nos affaires en famille. Le CF fait ce qu’il peut et mérite notre confiance. Ce n’est pas vous qui allez refaire le monde ici et nous donner des leçons. Si vous n’êtes pas content, la porte est grande ouverte, on peut se débrouiller sans vous avec nos balais.

  5. Je suis français et né en Suisse il y a 65 ans. Je lis régulièrement les commentaires de Georges. Je suis souvent d’accord avec lui, même si il lui arrive de provoquer. La médiocrité ambiante me désole, comme lui. La sourdité du peuple helvétique me révolte, sa myopie aussi, comme sa voix si tenue. Nous allons droit au mur pour perdre nos illusions, notre petit paradis, en jouant aux autruches.

  6. Anonyme dit :

    Bla, bla, bla, mon tout est du bla-bla. Pourquoi ne parlez-vous pas de la montée en Autriche du néo-nazisme, même si Israel nous fait honte? Le dollar se casse, pas de problème, on consommera plus ricain et nous produirons moins avec une facture à la pompe majorée, pas de problème. Le fisc américain va s’attaquer au Crédit Suisse et aux banques privées, pas de problème. Donc, tout est pour le mieux, on avait oublié de vous le dire avant.

Laisser un commentaire