Kadafix chaussettes

1 septembre 2009 | par | Pas de commentaire Plus loin

Notre ami Mouammar, le très respecté et adulé sinon acidulé brave guide suprême, est bien trop occupé par les fastes du 40e anniversaire de son règne pour faire en sorte que son pays aux droits du camélidé rigides mais aux droits de l’homme assez élastiques se donne la moindre peine pour que Merz le barde fédéral paraisse un peu moins miteux et naze que ce n’est le cas.

On ne s’improvise pas négociateur avec les Libyens quand on n’en a pas la moindre des qualités. Depuis ce matin, ce cher Pascal lui aussi ne trouve pas ça trop grave finalement que deux Suisses soient retenus en otages dans ce pays pétrolier. Encore un qui aurait mieux fait de se taire. Bon lui a bientôt fini …de nous casser les oreilles mais l’autre ?

Merz a dit qu’il assumerait (quelle grandeur d’âme), mais son département annonce aujourd’hui qu’il ne démissionnera pas… le vilain mauvais perdant qui plus est nullissime au poker.

Alors petite question de principe ? il va assumer comment le brave naïf au nez trempant dans la tasse que Kadafix lui fait boire ? il va payer les rançons sur ses modestes émoluments personnels ? on a dit ici aussitôt son retour bredouille connu que les otages suisses ne reviendraient pas avant le 1er septembre.

Or même le brave Jean Ziegler, zélateur du colonel et de sa politique nous abreuvait les oreilles avec ses certitudes que le retour était imminent.

Il ne reste plus aucune crédibilité à Merz qui doit en tirer les conséquences immédiatement même si, ce faisant, il fait plaisir à Kadafix. Et il pourra vite se mettre au tricot de chaussettes  auprès de sa belle, pendant une retraite que le peuple suisse aura bien méritée.

Tags: ,

Catégorie: A la Une, Res politica

Laisser un commentaire