Klaus Petrus l’extrémiste à poil dur

10 juillet 2008 | par | 3 commentaires Plus loin

kalvin08

On sait sur ce blog que le prénom du pseudonyme de son rédacteur est celui de son chat (photo ci-contre, pendant l’interview).

Voyant que le Professeur (de philo et bernois de surcroît) Klaus Petrus remettait la compresse en expliquant entre autres bêtises d’extrémiste qu’il convient de ne plus posséder ni chat, ni chien, ni couvée, et aussi que le chien d’aveugles est un esclave noir … tout ceci au nom du sacro-saint droit des animaux à disposer d’eux-mêmes, j’ai décidé d’interviewer mon chat, pour voir ce qu’il pensait de ces gaudrioles professorales.

Alors cher Kalvin, pour vos huit ans, que pensez-vous de ce que raconte ce professeur à poil court: je n’ai jamais aimé les extrémistes, de plus il a oublié le comportement fréquent du félin qui choisit sa maison et ses « patrons » sans qu’on le lui demande

Vous sentez-vous brimé ? certes non, je fais ce que je veux chez moi, tolérant que mes « patrons » prennent parfois place sur mes fauteuils

Appartenez-vous à quelqu’un : ni dieu ni maître, telle est ma devise, il n’est pas né celui qui me dira ce que je dois faire

Trouve-t-on des extrémistes chez les chats: oui, malheureusement, et même du racisme. Certains félins de luxe ne supportent pas de devoir rencontrer des chats de gouttière dans leurs déplacements, et vice-versa. Il y a comme une certaine ségrégation

Le fait de ne pas pouvoir choisir vos repas vous pèse-t-il : non, du tout, de toutes façons si ce qu’on me donne ne convient pas, je ne mange pas

Avez-vous toujours raison : raison, oui, et raison de toutes et tous en plus

Êtes-vous un esclave: (rires), pas vraiment, je n’en dirais pas autant de mes « patrons »

Adhérez-vous aux thèses du front de libération animale que sert à souhait le professeur Petrus: du tout en ce qui concerne les félins, ils sont libres. S’agissant des souris en revanche, il y a du travail à faire, car en laboratoire on ne peut guère envier leur sort. Idem pour le lapin, qui est malheureusement assez primaire, notamment sexuellement.

Pourquoi n’êtes-vous pas végétarien ? je le suis un peu, je mange de l’herbe et des croquettes aux légumes de couleurs variées, on peut donc dire que je suis (h)omnivore. Ceci dit la nature m’a fabriqué prédateur et aimant sang et chair, c’est la dure loi de la vie.

Que diriez-vous au Professeur Petrus si vous le rencontriez ? qu’il aille un peu plus loin dans son raisonnement en se demandant de quel arbre et de quelle race de grand singe il descend. A moins qu’il estime en somme être Jupiter incarné, voire le Roi Lion.

On voit donc de cette petite interview factuelle que le Front de Libération de l’Animal a encore du travail à faire, ne serait-ce que pour convaincre les principaux intéressés de la justesse de ses buts et actions.

Griffures et miaulements en perspective.

PS: comme sa photo traîne quelque part sur le net du côté de l’UNI de Berne, on n’a pas résisté à montrer au lecteur que le Petrus Klaus est une race pure avec pedigree à poil dur et épars…

petrus_klaus1

Tags: , , , , , ,

Catégorie: Res politica

Commentaires (3)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Alain Hubler dit :

    Pour compléter cette interview, voici un lien sur un « très court », primé au Festival des très court (sur ma proposition à l’insu de mon plein gré car l’un des organisateurs lit mon blogue). Un très court qui en dit long !
    http://alainhubler.wordpress.com/2007/12/30/chat-reveille/

  2. kalvin dit :

    @ Alain

    Merci excellent et parfaitement véridique

  3. Alain Hubler dit :

    Euh … « Festival international des très courts » (avec un « s » à « courts »)
    http://trescourt.com

Laisser un commentaire