Le Kama Sutra de Doris

28 décembre 2009 | par | Pas de commentaire Plus loin

Elle va fêter ses 10 ans de mariage le 31 décembre en piquant les clés du camion au vieux cacochyme. Elle est fringante comme une pouliche en mal de tortillements nationaux et internationaux, un CSI à elle seule en somme.

Et voici qu’avant d’habiter la fonction elle nous livre déjà un secret : elle aime la position de …. Winkelried dans laquelle elle se trouve souvent.

On a eu beau chercher dans les petits traités à l’usage des idiots, même chez Zep ma petite dame, mais celle-là on ne la connaissait pas.

Interrogée en exclusivité sur les détails de la gestuelle de ce commerce, on a appris de la bouche de l’intéressée que cette position particulièrement jouissive à ses yeux, enfin ses yeux …, se pratiquait de préférence en bottes de caoutchouc, le regard tourné vers le calendrier coquin des agriculteurs musclés et surtout en dégustant tout au long de l’effort de petites doses de cassis de Dijon comme entremet. Une sorte de figure très libre du kama sutra politique helvétique.

Doris avoue en plus être libre échangiste en diable : elle se déplace volontiers sur le vieux continent pour des expériences diverses et aussi pour dire aux peuples de débiles qui nous entourent que la Suisse n’est pas un ilot de chaireté …gatuite.

Histoire de passer une bonne année présidentielle, Doris appelle aussi certains de ses collègues à prendre du recul, histoire d’avoir une meilleure vue d’ensemble sur le corps meurtri du pays qu’elle dirige : l’échangisme à l’interne sans doute.

Enfin, si elle s’y sent bien, laissons-la faire. Et surtout persister dans l’idée qu’en renforçant le collège on renforce la confiance.

Serait-ce à dire que le vieux est définitivement hors course et que les autres mâles bernois ne tenant plus la distance ne pont plus très en rut(h) ? en tous cas depuis le lointain départ de Metzler, tel semble être le cas.

Tags: , , , ,

Catégorie: A la Une, Res politica

Laisser un commentaire