Le pis chaud

vache_qui_rit

Un petit problème de grève du lait en Suisse: quelques jours de bras de fer et voici que les deux gros clients que sont la COOP et MIGROS lâchent du lest, on n’aime pas ce genre de choses en Suisse, et de toute façons le cochon de consommateur (qui possède la totalité des parts sociales des deux centrales) passera à la caisse pour une hause de 8 % dès le 1er juillet.

Et si quelqu’un avait quoi que ce soit à dire, il peut repartir avec son berlingot, c’est comme ça… et les vaches seront bien gardées.

La FRC qui vit des cotisations de ses membres pour faire de belles enquêtes se bornera à être attentive au fait que les 6 % ne soient pas dépassés. Quelle action de classe et d’efficacité. Elle obtiendra sans aucun doute le Pis d’Or 2008 pour ça.

Sur le fond, il ne fait guère de doute que la vache helvétique ne rapporte pas suffisamment à son propriétaire. Mais a-t-on franchement l’impression que les deux géants de la distribution censés ne pas faire de profits pour des actionnaires sont dans le rouge ou à la limite du rouge ? ces deux potentats ne méritent guère d’autre considération de la part de leurs clients qu’un boycott pur et simple du lait en vrac.

Bien sûr que ça paraît excessif à première vue, mais si le consommateur sociétaire regarde passer les trains comme les vaches et sans autre meuglement, on continuera de le traire même sur d’autres produits de première nécessité.

Et sans action commune concertée, il n’aura pas le dernier mot et pour d’autres produits que le lait ce sera pis.

Tags: , , , , , , , , , ,

Catégorie: Res politica

Laisser un commentaire