Liberté d’expression à Cuba : se taire

Yoani Sanchez est cubaine née à la Havane dans les années 1970, licenciée en philologie et … blogueuse engagée.

Son blog Generacion Y en espagnol, (et partiellement traduit en anglais et en allemand) est unanimement reconnu pour sa qualité, mais forcément il dérange l’ordre établi: critique et investigant aux bons endroits où ça fait mal, ce n’est pas un roman rose de gare.

Yoani a décroché le Prix Ortego y Gasset 2008 relatifs aux médias digitaux dont l’organisation est confiée à El Pais, le grand quotidien espagnol.

Le prix devait lui être remis à Madrid, mais les « gentils cubains officiels » lui interdisent de sortir de son pays pour aller recevoir son prix ... on a beau changer de frère pour un moins malade extérieurement du moins, le système perdure dans toute sa fausse et prétendue attention pour les problèmes du peuple cubain.

La liberté d’expression n’est pas qu’un concept juridique sur lequel on peut tranquillement débattre chez nous autour d’un sandwich et d’une eau. A Cuba c’est une autre histoire, en prise directe avec le quotidien.

Merci d’adresser à Yoani des messages de soutien et de relayer cette grave brèche à la liberté d’expression d’un régime totalitaire pachydermique.

D’autres actions sont à l’étude face à Cuba directement et à ses généraux Tapioca qui ne sont pas drôles, eux. Plus sur ce blog à ce sujet dans les prochaines heures ou prochains jours, une ou des actions communes semblant plus adéquates.

PS de 17 heures 30 : le lien ci-dessus pointant sur le blog de Yoani est correct, simplement ça ne passe pas toujours, pour une raison inconnue.

Tags: , , , , , , , ,

Catégorie: Res politica

Laisser un commentaire