Pronostics : Favre KO, Recordon OK

10 novembre 2007 | par | Pas de commentaire Plus loin

reiser_elections.gif

La France fourmille d'instituts de sondages tous plus performants les uns que les autres. La Suisse est comme d'habitude en retard dans ce domaine et à part deux ou trois instituts suisses-alémaniques et MIS Trend de M.H.Miauton, à Lausanne, qui donne aussi bien dans l'analyse d'aspirateurs que les enquêtes de satisfaction pour des dentifrices, on  ne peut pas dire que de ce côté-ci de la Sarine on soit gâté en terme de sondeurs.

Il est vrai que le marché suisse romand est de toute petite importance, et que surtout la formation dans ce domaine n'existe pas comme telle, mais doit impérativement se dérouler sur le tas auprès de maîtres incontestés. Ceci explique sans doute aussi la qualité plus que médiocre des sondages Made in Switzerland, qui manquent de technicité et de pertinence dans le choix des échantillons représentatifs .

C'est donc sans sondages mais après "une analyse tranquille et personnelle des forces et faiblesses en présence", que ce blog va vous proposer en avant-première ses pronostics établis pour le second tour des élections au Conseil des Etats dans le canton de Vaud. Il est vrai que ce billet ressemble plus à un souhait qu'à une véritable analyse technique en profondeur. Mais il a au moins le mérite de prendre le risque de viser juste … ou de se tromper complètement.

Il faudra attendre demain après-midi pour savoir qui siégera à Berne des quatre candidats encore en lice. On aurait bien aimé que Géraldine Savary soit au nombre de ceux-ci, mais on sent l'électeur vaudois plutôt utilitaire voire utilitariste (elle est la mieux élue au Conseil national sur la liste socialiste) et donc, partant de ce constat on pense qu'elle arrivera en quatrième position, honorable mais battue.

Ce qui nous réjouit nettement plus, c'est que le monôme Favre du binôme Parmelin-Favre va selon nous se ramasser une casquette historique pour un radical vaudois. Et cette casquette est méritée dans la mesure où ce bon vieux parti navigue en eaux troubles depuis trop longtemps et surtout depuis que la plupart de ses membres ont attrapé la grippe blochérique. Reste les vainqueurs Luc Recordon, le vert atypique mais ô combien vrai dans ses engagements et l'impossible et inénarrable Parmelin qui est un épouvantail social mais qui a un mérite au moins, ne pas bien comprendre les dossiers sur lesquels il doit travailler et avoir une vue politique quelque peu atteinte de myopie.

Utilitairement parlant donc, le canton de Vaud sera représenté par un bon écolo et un médiocre UDC (pléonasme, navré). On peut se prendre à rêver que Luc Recordon parvienne à déteindre sur Parmelin, ça mettrait un peu de couleur dans l'argumentaire misérable du postulant UDC.

A demain donc pour les résultats et commentaires, et j'espère encore me tromper en imaginant que Géraldine Savary passera aux côtés de Luc Recordon, les deux autres prétendants étant réduits démocratiquement au silence du désert pour quatre ans.

C'est vrai ça, le désert serait une bonne expérience pour tout radical et tout UDC postulant à une responsabilité politique.

©  iconographie Reiser

Tags: , , ,

Catégorie: Res politica

Laisser un commentaire