Radars vaudois: les fleurs du mal

26 octobre 2007 | par | 4 commentaires Plus loin

On apprend que la police cantonale vaudoise est très contente des ses radars fleurs gris militaire qui pullulent tout au long du tronçon Lausanne-Genève, et ailleurs dans le canton de Vaud. Ils ont coûté bonbon, ils rapportent deux bonbons, mais il y a un gros hic. La vitesse moyenne semble diminuer près des radars, mais seulement près des radars et les accidents sont de plus en plus nombreux … il n'y a qu'à écouter les inforoutes ou à circuler sur les tronçons en question pour s'en convaincre. D'ailleurs sur cette question, la POLCANT VD est d'un silence religieux, il paraît qu'elle analyse les chiffres.
 
Laissons lui donc le temps de se poser toutes sortes de questions pendant … quelques temps. En revanche, il est impératif d'observer ce qui se passe et quelles sont les causes des accidents, de leur augmentation sensible ainsi que la localisation statistique des sinistres. Une des raisons très claires provient des coups des freins brusques que certains usagers apportent avant chaque fleur du mal dénonciatrice et qui en cas d'affluence provoquent des sursauts brusques dans le trafic lui-même.
 

Mettre ainsi sur pied des dispositifs publics dans une soi disant bonne idée au départ peut conduire l'Etat de Vaud vers des lendemains coûteux. Le premier automobiliste qui déposera plainte ou ouvrira action en justice pour signalisation mettant en danger la vie d'autrui et causant des dommages potentiels risque fort de gagner la partie, tant le lien de causalité entre la présence des fleurs du mal dénonciatrices, la croissance et les lieux des accidents sont révélatrices. Et il y a dans les victimes des automobilistes respectueux des règles et qui sont simplement coupables d'être là au mauvais moment …

Toujours selon la même source d'ailleurs, un collectif d'usager est déjà prêt à demander des comptes à la police cantonale vaudoise, chic on va rigoler.
 
Une suggestion: peindre les fleurs en jaune, c'est plus joli, et annoncer lesquelles fonctionnent et lesquelles ne fonctionnent pas tel ou tel jour. Ainsi ce ne sera qu'à un seul endroit que les coups de freins brusques surviendront. Puis, deuxième suggestion, une fois mûres, cueillir définitivement les fleurs coûteuses pour les ranger au musée.

Tags: , , , , , , , ,

Catégorie: Res politica

Commentaires (4)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. zozieau dit :

    Moi, ça ne me fait pas rigoler tous ces abuseurs qui se permettent de chouiner un max quand ils se font pincer, et qui en plus sont dangereux pour autrui…

  2. zozieau dit :

    Abuseurs qui, comme par hasard, sont chouchoutés par l’UDC 🙁

  3. kalvin dit :

    @Zozieau,

    tu as raison, moi non plus, ce qui me fait rigoler c’est quand l’Etat se plante

  4. vinc dit :

    Encore une fois les radars volants et les contrôles sporadiques mais fréquents restes la meilleures des solutions !

    Vive le trépied!

    A+ Vinc

Laisser un commentaire