Rupestre aussi, le Genevois ?

20 avril 2008 | par | 4 commentaires Plus loin

Si l’on en croit le résultat des élections judiciaires pour le poste de procureur général qui viennent de se tenir ce dimanche à Genève, le Genevois râleur, protestataire, attaché aux droits de l’homme, anti-répressif et séparatiste viscéral de nature ressemble à un animal politique plus étrange que cela encore, en somme.

Serait-il parvenu dans son évolution naturelle aux confins de son congénère vaudois, le rupestre électeur ?

On hésite un peu à poser cette hypothèse en forme de retour de flamme, mais on doit bien admettre que parfois l’animal politique genevois sème la confusion comme on souffle le chaud et le froid.

On s’était pris à espérer secrètement qu’il donnerait l’exemple ce dimanche, et voici qu’il choisit très majoritairement le chemin montré par toute une série de partis conservateurs en diable, dont l’ineffable UDC de Pardo. Pas très réjouissant vu du Pays de Vaud.

Mais bon, ici on le sait, on peut être rupestre mais efficace, voire même éventuellement penser. C’est donc sans doute cet aspect pratique et « on ne change pas une équipe qui gagne » des arguments du catalogue de la collection Zappelli que le Genevois a choisi en premier, faisant un peu comme pour le hockey.

En plus, avec la zupercard-cumolo nimbus, il est sûr d’avoir une prime avant la fin du mandat, et des flics rassérénés qui se retrouveront rapidement un chef du département de l’éthique, l’autre ayant quitté un peu rapidement le navire il y a pas si longtemps que ça.

Et puis finalement, protocolairement, le pouvoir judiciaire vient en troisième à Genève. Devancé par le politique et singulièrement par le Conseil d’Etat.

Moutinot sait donc ce qu’il lui reste à faire, ne le dit-il d’ailleurs pas ce jour dans les colonnes du Matin où il veut courir (enfin …. faire courir ses fonctionnaires ) après chaque consommateur de drogue, pour lui coller une amende qui fait mauvais genre au carnet …. selon lui.

Tags: , , , , ,

Catégorie: Res politica

Commentaires (4)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Sans nouvelles de Kalvin depuis trois jours, je m’inquiète. Demain le 23, nous allons entendre un certain nombre de contre-vérités chères aux grands experts de l’UBS. Banquiers rupestres, clients rupestres, il faudra bien se satisfaire d’un grand pardon pour les errances de quelques jeunes américains, si gentils. Dans trois ans, tout sera remis dans l’ordre, selon Monsieur Kurer, un autre pendable, mais qui va encore trouver des gens pour lui faire confiance, des imbéciles, comme d’habitude. On ne changera pas la majorité silencieuse.

  2. kalvin dit :

    Il est là, aux aguets .. non, simplement il y a une vie à côté du blog qui nécessite que l on soit un peu absent. Ceci dit demain matin je suis sur le pont, et je pense pouvoir publier une exclusivité absolue concernant UBS. Alors patience et bonjour à Médor.

  3. Les applaudissements enivrés et délirants de la majorité ont salué le départ de Marcel, malgré sa gestion ubuesque de nos deniers. Partie remise pour notre olibrius avec pour parenthèse l’écriture de ses mémoires et l’inscription au Guiness book, dans la rubrique d’Arsène Lupin. Les suisses ne sont vraiment pas rancuniers, surtout avec les riches, l’argent force le respect, l’estime. Comme quoi, il faut être con pour être honnête, CQFD.

  4. kalvin dit :

    @George

    Ou … on peut être et con et banquier.

Laisser un commentaire