USA : l’huile sur le feu qui rapporte

29 juillet 2007 | par | Pas de commentaire Plus loin

robert_gates.jpgSi l’on en croit un article de Robin Wright dans le Washington Post du samedi 28 juillet 2007, les USA s’apprêtent à signer des contrats de fourniture d’armement pour plus de 43 milliards de dollars, sous la « paisible » conduite du gouvernement Bush. Et ces armes sont destinées à …..permettre aux pays du Golfe de se défendre contre la menace irakienne. Voilà une livraison massive d’armes en devenir à défaut d’armes de destruction massive.

Les heureux élus sont l’Arabie Saoudite, les émirats du Golfe, le Qatar, l’Egypte et bien évidemment Israel. La Maison Blanche indique officiellement que » ces commandes constituent un développement important, car elles font partie d’une stratégie à plus grande échelle visant à renforcer une présence permanente américaine dans la région. Il s’agit d’une prise de conscience de la nécessité vitale des pays alliés des USA de pouvoir se défendre contre l’Irak et les muscles de plus en plus tendus de l’Iran« . La signature formelle des contrats doit être annoncée lundi 30 juillet.

Au moment où l’on se réjouit de voir bientôt Bush hors circuit, au moment où on imaginait naïvement que les USA allaient se retirer d’Irak en raison du chaos intégral qu’ils y ont introduit (et aussi pour des raisons financières évidemment), laissant aux Irakiens le choix et le soin de se massacrer entre factions religieuses rivales, on voit une nouvelle fois surgir une évidence : toute la politique américaine repose sur le profit maximum et la présence permanente parfaitement impérialiste. Bien sûr. certains taxeront ces quelques lignes d’anti-américanisme primaire. Il n’en est rien pourtant, elles ne sont que le reflet de la cruelle vérité. La seule chose qui intéresse le gouvernement américain est de se refaire une situation financière intéressante sur le dos des émirs, en maniant carotte et bâton, et bien sûr également de maintenir très officiellement une présence au Moyen-Orient permanente et préservatrice des revenus des champs pétrolifères. Le secrétaire américain à la défense Robert Gates a de lui-même déclaré: « Quoi qu’il arrive à court terme en Irak, notre engagement dans la région reste ferme, résolu et nous cherchons en fait à le renforcer et à le développer« .

En résumé, on envahit, on tue officiellement, on écrase, on vole les puits de pétrole, on les exploite, et on oblige les exploités et autres serviles alliés à payer de leur poche le coût de ces vols, meurtres et pillages organisés, tout en acceptant de rester sous le joug permanent d’une superpuissance sans scrupules. Décidemment rien ne change au Royaume du dieu dollar.

Tags: , ,

Catégorie: Res politica

Laisser un commentaire