Vaud: mariage avec les « sectaires débiles de l’UDC »

3 septembre 2011 | par | Pas de commentaire Plus loin

Ainsi donc, en catimini, le PLR et l’UDC font quasiment listes communes dans un apparentement de circonstance renouvelé pour les élections fédérales au Conseil national en octobre.

Pauvres radicaux, prêts à vendre ainsi le peu qui leur reste d’âme pour espérer (à tort) grappiller quelques voix.

Mais sans oublier au passage, comme le fait Claude Ruey, conseiller national PLR sortant, de rappeler une vérité qui met en valeur cette alliance: « Il faut être clair: à l’UDC, il y a les salauds qui manipulent, les lâches qui suivent et, hélas, les naïfs qui croient de bonne foi aux mensonges des manipulateurs».

Cette phrase résume assez bien « la secte de débiles » dénoncée cette fois par le grand timonier PDC Darbellay, qui lui aussi n’y va pas de main morte (quand ça l’arrange, uniquement).

Bref, l’apparentement vaudois est une imbécillité et un scandale. Un non-sens démocratique au moment où l’UDC perd à juste titre du terrain.

Se coucher devant l’adversaire pour espérer lui piquer quelques pauvres voix est un espoir inutile et naïf.

Dans cette période troublée, l’UDC fera un bon score, pas celui qu’elle attend, mais supérieur à ceux  de tous ses rivaux à droite.

Or ce parti le démontre au quotidien, il ne sait pas gouverner et n’a été capable de fournir qu’un Maurer palot et nul pour le Conseil fédéral ou un Blocher cynique et éjecté.

En plus sa dernière initiative de type Schwarzenbach est un non sens.  Enfin, on rappelle que le sémillant Yvan Perrin, ardent défenseur de la torture, est sous enquête disciplinaire en raison précisément de ce goût peu moral pour les méthodes fortes, lui le flic en exercice.

Les noces vaudoises vont finir dans le sang. Et ce n’est pas une bonne affaire, ni pour la population ni pour la démocratie. Mais de ça l’UDC n’a cure depuis des lustres.

Tags: , , , ,

Catégorie: Res politica

Laisser un commentaire