Windisch dramatiquement banal

Bon, notre cher Uli, sociologue des masses et professeur en tout, décrit dans son dernier bébé sa quête du politiquement incorrect.

Sortir du corset de ce dernier, prétend-il, tel est l’objectif.

Sauf que le chercheur n’a visiblement pas encore trouvé en quoi ce politiquement correct faisait vivre la presse romande.

Cette presse qui critiquerait systématiquement l’UDC et prônerait parallèlement une entrée obligatoire dans l’Europe …

Il n’a pas dû lire souvent 24Heures ou le Matin, organes de l’ordre et de la tradition par excellence, admirateurs aveugles des flics et des juges.

Et quand on est financé par Tettamanti pour porter une opinion et non une analyse, on n’a que peu de chance de convaincre du bien-fondé de sa prétendue quête.

PS: et quand on veut écrire, on ferait bien de soigner la forme.

Tags: , , ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire