Monténégro : les bébés chouchous chutent

On le pressentait.

Et plouf, encore une fois, le footballeur suisse « d’élite » montre sa limite (il n’en a qu’une seule) : il ne tient pas la route en comparaison internationale.

Et tout simplement pour deux raisons : trop gâté et chouchouté, il n’a pas envie de se battre pour autre chose que du fric. Et les qualités techniques et physiques ne sont manifestement pas à la hauteur.

On peut bien se payer  un prétendu sorcier à coup de millions : il ne peut pas faire gagner onze chèvres amorphes et apeurées.

Tags: , ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire